À Bordeaux, Juppé se mobilise contre l'alcoolisme des jeunes

le
2
En moins d'un an, Bordeaux a vu quatre de ses jeunes disparaître dans la Garonne lors de soirées trop arrosées. Alain Juppé, maire de la ville veut désormais lutter contre ce qu'il appelle «un fléau».

À Bordeaux, les quais en bord de la Garonne sont devenus le lieu de rendez-vous de la jeune génération. «On achète des packs de bière, de la vodka, du whisky, on se retrouve au Miroir d'eau et on fait des jeux à boire», confient deux lycéens bordelais, pas encore majeurs.

Repas de classe et soirées étudiantes se terminent tous au Miroir d'eau. Place de la Bourse, l'endroit est agréable, sans voiture, avec la brise marine venue de l'estuaire de la Gironde, on sent comme un air de vacances. Mais en moins d'un an, la ville a vu quatre de ses jeunes disparaître dans la Garonne lors de soirées trop arrosées: Thianibié Hié en juillet 2011, Valentin Bernabeu en décembre dernier, Maxime Le Bot en février dont le corps vient d'être retrouvé dans la Garonne et Alexandre Zecca en mars. Un cinquième vient d'être porté disparu. Julien Teyssier n'a plus donné signe de vie depuis la nuit du 27 avril. Pour tous, le contexte est le même: une sortie festive avec une forte alco

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 3 mai 2012 à 12:15

    HA!HA!HA!!! a ras du caniveau ...baljo ...

  • baljo le jeudi 3 mai 2012 à 10:46

    demande des conseils à Borloo.