A bord de l'« Aquarius » : cette nuit, 116 migrants dorment sur le pont

le
0
A bord de l'« Aquarius », la distribution d'un kit d'urgence, puis le pointage des âges et des nationalités par MSF.
A bord de l'« Aquarius », la distribution d'un kit d'urgence, puis le pointage des âges et des nationalités par MSF.

Alors que le navire n’est pas encore à son point de patrouille, il accueille déjà hommes, femmes et enfants embarqués à la suite d’une demande de transbordement.

Le blanc rougi de leurs yeux trahit le cruel manque de sommeil que leur récit confirme. Pourtant, les 109 hommes et adolescents entassés sur le pont arrière de l’Aquarius osent à peine prendre leurs aises et s’allonger vraiment. Ils sourient et remercient, en s’emmitouflant dans leur couverture, serrés les uns contre les autres, presque assis… Comme s’ils devaient rester sur le qui-vive. Comme s’ils ne pensaient plus avoir rendez-vous avec un peu de répit et d’humanité.

Pour eux, ces deux derniers jours ont duré une éternité. Partis sur un canot surchargé près de Tripoli en Libye, ils ont d’abord été secourus par un navire militaire avant d’être remis à un navire marchand, ASSO 25, et finalement de trouver place à bord de l’Aquarius. Triste préfiguration du ping-pong entre Etats qu’ils risquent de connaître bientôt en terre européenne ? Qui sait…

Un premier « tri » des urgences Il est 21 h 30, l’Aquarius vient de refermer le bastingage à l’endroit où sont montés un à un ces 109 hommes, six femmes et un enfant, venus de Guinée Conakry, du Mali, de Côte d’Ivoire ou du Sénégal. À l’heure où l’équipe de SOS Méditerranée, essuie la transpiration de son front et range les gilets de sauvetage, celle de Médecins sans Frontières (MSF) prend le relais. En même temps que la distribution d’un kit – contenant couverture, bouteille d’eau, biscuits reconstituants, chaussettes et serviette –, les infirmiers opèrent un premier « tri » des urgences. Erna Rijnierse, le médecin, accompagne...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant