À Beyrouth, Benoît XVI délivre une feuille de route aux chrétiens d'Orient

le
0
INFOGRAPHIE - Arrivé vendredi au Liban, le Pape a appellé à reconnaître «l'apport juif, chrétien et musulman dans la formation d'une culture riche propre au Moyen-Orient».

Benoît XVI a résumé en deux phrases, vendredi soir, dans le sanctuaire de Notre-Dame de Harissa, dans la montagne libanaise, le sens de l'exhortation apostolique qu'il est spécialement venu signer là avant de la présenter, dimanche, à toutes les Églises du Moyen-Orient: «cultiver la pureté de la foi» et «retrouver l'essentiel».

Le reste, selon lui, semble secondaire. Les chrétiens du Moyen-Orient, pour «discriminés» qu'ils soient, ou «souvent empêchés» de vivre leur foi, doivent, a-t-il insisté, «dépouiller la foi de ce qui l'enlaidit, de tout ce qui peut obscurcir la splendeur de la lumière du Christ».

C½ur de son voyage au Liban, cette exhortation apostolique est un document de 92 pages intitulé «Église au Moyen-Orient», qu'il a rédigé à partir des conclusions d'un synode qu'il avait spécialement convoqué à Rome, en octobre 2010, pour repenser la question de l'avenir incertain des chrétiens dans cette région du monde. Deux cents évêques et

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant