A Bethléem, le patriarche de Jérusalem appelle à reconstruire Gaza

le
1
A Bethléem, le patriarche de Jérusalem appelle à reconstruire Gaza
A Bethléem, le patriarche de Jérusalem appelle à reconstruire Gaza

Le patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal, a appelé mercredi soir à la «paix à Jérusalem» et à la reconstruction de Gaza, ravagée cet été par une offensive israélienne meurtrière, lors de la messe de Noël à Bethléem, lieu de naissance du Christ selon la tradition chrétienne. Il a entamé son homélie par un message de bienvenue et un appel à «prier pour la paix en Terre sainte» prononcé en six langues, dont le français, l'anglais et l'italien. Dans l'assistance, le président palestinien, Mahmoud Abbas, avait fait, comme chaque année, le déplacement.

Dans son homélie, la plus haute autorité catholique romaine en Terre sainte a estimé «que tous les fidèles - juifs, musulmans, chrétiens et druzes - devraient vivre ensemble dans l'égalité et le respect mutuel», notamment à Jérusalem, où les tensions entre Palestiniens et Israéliens ont récemment atteint un niveau rarement égalé.

Alors que plusieurs attentats ont ensanglanté la Ville sainte, jusque dans une synagogue, et que de violents heurts ont éclaté sur l'Esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam, Mgr Twal a lancé : «Jérusalem a une vocation universelle à la paix et au bonheur. Appelez la paix sur Jérusalem.»

Le patriarche a appelé à «reconstruire Gaza pour la troisième fois»

Dénonçant «un cercle vicieux de violence et de représailles» dans son homélie prononcée en arabe dans l'église Sainte-Catherine, contiguë à la Basilique de la Nativité, il a appelé à «reconstruire Gaza pour la troisième fois», après les 50 jours de conflit de l'été qui ont fait près de 2200 morts côté palestinien, en majorité des civils, et plus de 70 côté israélien, quasiment tous des soldats.

Au moment où débutaient mercredi matin les célébrations sur la place de la Mangeoire à Bethléem en Cisjordanie occupée, l'aviation israélienne a mené un raid sur Gaza et ses hommes ont abattu un combattant du Hamas après avoir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le jeudi 25 déc 2014 à 19:40

    Avec les sous de l'UE en faillite.