À Belle-Île, la première maison française en carton

le
1
Le village de Locmaria.
Le village de Locmaria.

À quelques encablures des falaises de la pointe du Skeul, à Belle-Île, le village de Locmaria est le cadre d'un chantier inhabituel : sort de terre une construction en carton recyclé. "La première en France", souligne Nicole Lenoble. Cette maison en carton, qui n'a rien d'un cube, est bâtie dans le prolongement d'une maison en pierre traditionnelle : "Nous voulions une extension avec chambre d'hôtes à l'étage."Lundi, annonce Ouest-France, ont débarqué sur l'île les camions chargés de plaques de cellulose alvéolaire qui proviennent d'une cartonnerie du Nord. Ces plaques de 20 centimètres d'épaisseur sont assemblées et enchâssées en force autour d'une ossature en bois. Comme un gros Meccano. L'ensemble est conçu pour résister aux tempêtes d'hiver. Quant aux éventuels parasites, ils ne digèrent pas la cellulose. Solides et légères, les plaques sont performantes en termes de qualité thermique.Le procédé a été mis au point par Terra Nova, une entreprise de Guérande (Loire-Atlantique). Le chantier de construction lui-même ne produit aucun déchet et ne nécessite pas d'eau. Sur une île, c'est capital. Le sol de la maison reste constitué d'une chape de béton, mais le plancher de l'étage est également en carton. En dépit du matériau, la nouvelle maison de 90 mètres carrés respecte le paysage local sur lequel veille l'architecte des bâtiments de France : lucarne en chien assis et corniche sont de rigueur. Murs et charpente ont été...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le vendredi 29 nov 2013 à 14:54

    Faux, la police en a démonté une dizaine à St Ouen il y a quelques jours.