À Bamako, Le Drian prépare l'après-guerre

le
0
Le ministre de la Défense a évoqué avec le président malien les futures élections.

De notre envoyé spécial à Bamako

Après une visite aux troupes dans l'Adrar des Iforas, dans le nord du Mali, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, attaquait vendredi la partie diplomatique de ce voyage surprise. Alors que deux mois d'opérations militaires ont permis de récupérer «près de 70 % du territoire malien», la question de l'après-conflit commence à se poser. «Il faudra aller jusqu'à 100 % mais il faut aussi penser au futur», a indiqué le ministre.

L'intervention dans l'urgence, le 14 janvier, pour arrêter net la progression des islamistes a laissé bien des choses en suspens. Pour la France, l'une des priorités est de voir s'installer à Bamako un pouvoir politique stable et légitime pour remplacer le gouvernement par intérim installé au lendemain du coup d'État de mars dernier. «Cette vacance du pouvoir est très gênante», souligne-t-on dans...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant