À Athènes, l'hôpital pénitentiaire de la honte

le
0

La prison hôpital de Korydallos, à Athènes, est censée accueillir 60 détenus maximum. Mais aujourd'hui ce sont plus de 200 personnes qui occupent les lieux. Des prisonniers atteints du VIH, du cancer, de la tuberculose, mal soignés et entassés. Certains ont entamé une grève de la faim la semaine dernière pour dénoncer leurs conditions de détention.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant