À Assas, les piques mordantes d'Alain Juppé

le , mis à jour le
0
Souvent qualifié de « très froid » autant par ses adversaires que ses amis politiques, le principal rival de Nicolas Sarkozy s?est illustré par un sens insoupçonné de la répartie.
Souvent qualifié de « très froid » autant par ses adversaires que ses amis politiques, le principal rival de Nicolas Sarkozy s?est illustré par un sens insoupçonné de la répartie.

Invité mardi soir du cabinet de conseil spécialisé en droit Assas Junior Conseil (AJC), Alain Juppé s'est prêté au jeu des questions-réponses de manière aussi décalée qu'inattendue. « On me reproche parfois de ne pas assez sourire », a reconnu le candidat à la primaire de la droite et du centre devant le grand amphi bondé de l'université. En opération séduction auprès des grandes écoles depuis plus d'un an, le maire de Bordeaux a répondu présent à l'invitation de l'association pour le plus grand bonheur des quelque 2 000 personnes venues l'écouter. « Je suis heureux, car j'aime être devant des jeunes de votre génération. Vous êtes l'antidote à la morosité ambiante », a déclaré d'emblée Alain Juppé « un peu stressé ».

Souvent qualifié de « très froid », autant par ses adversaires que par ses amis politiques, le principal rival de Nicolas Sarkozy s'est illustré par un sens insoupçonné de la répartie. « Je ne dirai pas du mal de mes petits camarades », a-t-il toutefois prévenu, arguant qu'il ne comptait pas d'« adversaire » chez Les Républicains (LR) mais plutôt des « compétiteurs ». Alain Juppé ? d'ordinaire « pas très bon à ce jeu-là » (sic) ? a triomphé de l'exercice du « une photo-un mot » savamment élaboré par les jeunes juristes. Si bien que chacune de ses réponses a récolté applaudissements et éclats de rire. Devant un portrait de l'ancien président de la...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant