A Arras, trois policiers de la BAC soupçonnés de violences en réunion

le
0
Le parquet a ouvert une enquête visant trois policiers de la brigade anticriminalité (BAC), soupçonnés de s'être «déchainés» sur un étudiant en juillet.

«Monsieur coup de boule». C'est ainsi qu'est surnommé l'un des trois policiers de la BAC d'Arras visés par une enquête pour violences en réunion, indique La Voix du Nord . Les trois hommes sont accusés d'avoir brutalisé un étudiant lors d'une intervention dans la nuit du 6 au 7 juillet à Arras, à proximité d'un bar de nuit.

L'enquête a été confiée à la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Pas-de-Calais pour «vérifier les conditions d'intervention» des policiers de la BAC cette nuit-là, selon le porte-parole du parquet général de Douai (Nord), Guillaume Maigret.

Au cours de cette nuit de juillet, les policiers avaient interpellé une personne pour des violences sur personne dépositaire de l'autorité publique. Le lendemain, une autre personne présente au moment des faits avait déposé plainte, «se plaignant des conditions d'intervention des policiers», a expliqué le secrétaire général du parquet général.

Les témoins «repoussés...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant