À Ajdabiya, les rebelles libyens attendent les instructions de l'Otan

le
0
REPORTAGE - Depuis presque trois semaines, les deux camps ennemis s'observent, se jaugent et se défient.

Envoyé spécial à Ajdabiya

«Demain, on attaque, c'est sûr», promet un jeune rebelle. «Si Dieu le veut, on ira jusqu'à Brega», ajoute son compère, qui rêve pareillement d'en découdre. «Et si l'Otan le permet», précise, plus calme, le cinquantenaire Salim Hatebah, qui fait office de commandant sur ce poste faisant face aux forces de Kadhafi, à la sortie d'Ajdabiya. «Mais, ajoute-t-il aussitôt sous le regard noir de ses voisins, l'ordre va arriver.»

Depuis presque trois semaines, les deux camps ennemis s'observent, se jaugent et se défient. Mais rien ne bouge vraiment sur la ligne de front à l'est de la Libye. La presse est tenue à distance à un check point. La position la plus avancée des rebelles est 18 km plus loin. Il faut compter 20 km supplémentaires pour tomber sur les troupes du dictateur.

Un équipage de barbus

À 8 heures du matin, au moment de la relève, les informations arrivent au compte-gouttes avec les rebelles s'en revenant d'une nouvelle n

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant