À Aix-en-Provence, des municipales en ordre dispersé

le
0
Édouard Baldo, qui a remporté la primaire PS en octobre dernier, fera face à Maryse Joissains, la maire UMP sortante. Bien que la ville soit sociologiquement à droite, le contexte pourrait bien lui être favorable. Une triangulaire avec le FN est à prévoir.

Aix-en-provence est une cible pour le PS qui l'a dirigée de 1989 à 2001. Une primaire ouverte y a été organisée et l'avocat Édouard Baldo, 66 ans, l'a remportée au nez et à la barbe des routiers du parti. L'homme ne débarque pas en politique, il est entré au conseil municipal d'Aix à 29 ans et a été conseiller de plusieurs ministres de François Mitterrand dans les années 1980. Puis il a privilégié sa carrière d'avocat d'affaires. C'est donc avec une certaine fraîcheur qu'il réapparaît dans le paysage aixois où Maryse Joissains, la maire UMP sortante, espère se faire élire pour un troisième mandat. Mais en refusant le renfort du député Christian Kert, que Jean-François Copé a voulu lui imposer.

Le cont...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant