À 86 ans, Éram veut se refaire une jeunesse

le
0
Pour réveiller ses ventes, en recul de 2,7 % l'an passé, l'enseigne rénove ses magasins et modernise son offre.

Après Bordeaux, c'est un deuxième magasin, celui du centre commercial Parly 2, près de Versailles, qu'Éram convertit à son nouveau concept. La façade, jaune citron, s'anime d'un écran plat. Exit, le carrelage blanc et les boîtes amoncelées. Un sol anthracite fait ressortir les touches de jaune et de blanc d'un mobilier vintage. Factices, un tourne-disque, une balance ou un seau servent de support aux chaussures. Les boîtes, moins nombreuses, sont dotées d'une anse pour s'emporter sans sac.

Autant d'efforts qui visent à faciliter, en ces temps de crise, l'acte d'achat. À rajeunir, aussi, la clientèle. «Les 25-35 ans ne connaissent pas ou ont oublié Éram, qui n'a plus communiqué pendant huit ans», reconnaît Jean-Jacques Raillard, DG d'Éram.

Pour les reconquérir, le nouveau concept de magasin sera déployé dans quarante à cinquante boutiques ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant