A 48 heures du scrutin, Netanyahu tente de rallier un centriste

le
1

(Actualisé avec meeting à Tel Aviv §8-10) JERUSALEM, 15 mars (Reuters) - A deux jours des élections législatives en Israël, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, en difficulté dans les sondages, a publiquement proposé dimanche le ministère des Finances à Moshe Kahlon, dont le parti centriste pourrait être la clef d'une future coalition. Ancien membre du Likoud, le parti de la droite israélienne de Netanyahu, Moshe Kahlon a quitté le parti après le mouvement social de 2011 et a créé depuis la formation Kulanu, que les derniers sondages autorisés créditent d'une dizaine de sièges dans la future Knesset. Le Likoud, qui obtiendrait 20 à 22 sièges, serait quant à lui devancé par l'Union sioniste, formée par le travailliste Isaac Herzog et la centriste Tzipi Livni, que les sondages donnent en tête des intentions de vote avec 24 à 26 élus. Mais même dans ce cas de figure, Netanyahu espère être en mesure de former une coalition majoritaire et se maintenir au pouvoir. "Si je suis chargé de former le gouvernement, il (Kahlon) fera partie de la coalition. Quel que soit le nombre de sièges qu'il remportera, il aura le ministère des Finances", a-t-il dit au micro de Radio Israël. Ancien ministre des Communications de Netanyahu, Kahlon n'a pas annoncé publiquement ses intentions post-électorales. Interrogé sur l'offre de Netanyahu, il a dit ne pas être surpris par cette initiative à 48 heures des élections. Mais, a-t-il précisé sur Radio Israël, "je n'ai pas demandé le portefeuille des Finances à Herzog ou à Netanyahu, je ne l'ai demandé qu'aux seuls électeurs". Lors d'un rassemblement électoral dimanche soir à Tel Aviv, Netanyahu a appelé les électeurs israéliens à empêcher "l'accession d'un gouvernement de gauche au pouvoir". S'exprimant devant plusieurs milliers de partisans, le Premier ministre a expliqué que ses rivaux déployaient d'intenses efforts pour provoquer une division entre son parti le Likoud et les autres formations de droite qui participent à son gouvernement. "Il y a un véritable danger qu'un gouvernement de gauche accède au pouvoir", a-t-il lancé. RENVOI Pour retrouver l'AVANT-PAPIER sur les élections, cliquer sur ID:nL5N0WF20E Voir aussi: Les principaux candidats en lice ID:nL5N0WB3B6 La paix grande absente du débat ID:nL5N0WD420 Les partis arabes font liste commune pour peser enfin ID:nL5N0WE460 (Ari Rabinovitch; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • housssss le dimanche 15 mar 2015 à 22:26

    Discours historique. Black out sur la réelle portée du discours de Netanyahu au congrès américain. 29 standing ovations, rien que ça, c'est un record. Je vous conseille de le regarder: https://www.youtube.com/watch?v=slV0f5EPfdI