A 26 ans et à sa sixième tentative, Vettel remporte son premier Grand Prix national au Nürburgring

le
0
A 26 ans et à sa sixième tentative, Vettel remporte son premier Grand Prix national au Nürburgring
A 26 ans et à sa sixième tentative, Vettel remporte son premier Grand Prix national au Nürburgring

Tout triple champion du monde en titre qu'il est, Sebastian Vettel n'avait encore jamais été prophète en son pays. L'impair est réparé depuis ce dimanche et son succès décroché sur le tracé du mythique Nürburgring. Alors qu'il s'élançait de la deuxième place sur la grille (derrière Hamilton), l'Allemand a posé les fondations de ce premier triomphe local grâce à un départ de feu. Deuxième en Allemagne en 2009 avant de connaître des résultats de moins en moins bons devant son public (3eme en 2010, 4eme en 2011 et 5eme en 2012), Vettel a ensuite - une fois encore - parfaitement géré ses pneus et la stratégie.Les menaces Mercedes (qui ont toujours autant de mal à gérer les pneus et le rythme) et Webber rapidement écartées (dès le 9eme tour, la roue arrière droite de l'Australien, mal fixée, s'est fait la malle dans la voie des stands, heurtant un caméraman au passage?), ce sont les Lotus-Renault qui ont le plus donné du fil à retordre au triple champion du monde. Romain Grosjean d'abord, Kimi Raikkonen ensuite grâce à une stratégie décalée qui n'a finalement pas déstabilisé le pilote Red Bull-Renault, vainqueur de sa quatrième course de la saison et de la 30eme de sa carrière.

Alonso, en vain

Au cours de ce Grand Prix, le suspense a également été maintenu grâce à une intervention de la voiture de sécurité qui a resserré les positions. Suite à la casse moteur de la Marussia de Bianchi, qui évacuait rapidement les lieux en bord de piste, le voiture du Français a pris la « liberté » de traverser seule l'asphalte pour ce qui restera à coup sûr l'une des images cocasses de la saison. Mais la situation dangereuse imposait la safety car du 24 eu 29eme passage. La magnifique bagarre Vettel-Grosjean-Raikkonen qui a suivi dans les dix tours suivants, suite au « restart », restera comme le temps fort de ce Grand Prix.Avec une stratégie différente qui les a vus faire l'impasse sur les qualifs pour partir en pneus medium (7eme et 8eme), Ferrari n'a pas réussi son coup. Massa a abandonné après une sortie de piste (consécutive à un souci mécanique ?) et, malgré sa bravoure et son abnégation, Alonso n'a pas réussi à monter sur le podium. Mais quel compétiteur, ce Fernando Alonso ! Le voir se débattre avec une Ferrari clairement en deçà des Red Bull - voire des Lotus - a quelque chose de prodigieux. On n'en dira pas autant des Williams qui, pour leur 600eme départ, ont écumé l'arrière du peloton. Côté français, si Grosjean a signé son deuxième podium de la saison, Pic a pris la 17eme place alors que Bianchi et Vergne ont abandonné. Huitième et sixième à Monaco puis au Canada, le pilote Toro Rosso subit un réel coup de mou après ce deuxième abandon consécutif qui assombrit un peu son (éventuel) avenir du côté de Red Bull.

GRAND PRIX D'ALLEMAGNE Classement final - Dimanche 7 juillet 20131- Sebastian Vettel (ALL/Red Bull-Renault) en 1h41'14"711 2- Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault) à 1"008 3- Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault) à 5"830 4- Fernando Alonso (ESP/Ferrari) à 7"721 5- Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 26"927 6- Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes) à 27"996 7- Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) à 37"562 8- Sergio Pérez (MEX/McLaren-Mercedes) à 38"306 9- Nico Rosberg (ALL/Mercedes) à 46"821 10- Nico Hülkenberg (ALL/Sauber-Ferrari) à 49"892 11- Paul Di Resta (GBR/Force India-Mercedes) à 53"771 12- Daniel Ricciardo (AUS/Toro Rosso-Ferrari) à 56"97513- Adrian Sutil (ALL/Force India-Mercedes) à 57"73814- Esteban Gutiérrez (MEX/Sauber-Ferrari) à 1'00"160 15- Pastor Maldonado (VEN/Williams-Renault) à 1'01"929 16- Valtteri Bottas (FIN/Williams-Renault) à 1 tour 17- Charles Pic (FRA/Caterham-Renault) à 1 tour 18- Giedo Van der Garde (PBS/Caterham-Renault) à 1 tour 19- Max Chilton (GBR/ Marussia-Cosworth) à 1 tour Abandons : Jean-Eric Vergne (FRA/Toro Rosso-Ferrari) Jules Bianchi (FRA/Marussia-Cosworth) Felipe Massa (BRE/Ferrari)

CHAMPIONNAT DU MONDE 2013 (après 9 courses sur 19) Classement des pilotes 1- Sebastian Vettel (ALL/Red Bull-Renault) 157 points 2- Fernando Alonso (ESP/Ferrari) 123 points 3- Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault) 116 points 4- Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 99 points 5- Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) 93 points 6- Nico Rosberg (ALL/Mercedes) 84 points 7- Felipe Massa (BRE/Ferrari) 57 points 8- Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault) 41 points 9- Paul Di Resta (GBR/Force India-Mercedes) 36 points 10- Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes) 33 points 11- Adrian Sutil (ALL/Force India-Mercedes) 23 points 12- Sergio Pérez (MEX/McLaren-Mercedes) 16 points 13- Jean-Eric Vergne (FRA/Toro Rosso-Ferrari) 13 points 14- Daniel Ricciardo (AUS/Toro Rosso-Ferrari) 11 points 15- Nico Hülkenberg (ALL/Sauber-Ferrari) 7 points

Classement constructeurs 1- Red Bull-Renault 250 points 2- Mercedes 183 points 3- Ferrari 180 points 4- Lotus-Renault 157 points 5- Force India-Mercedes 59 points 6- McLaren-Mercedes 49 points 7- Toro Rosso-Ferrari 24 points 8- Sauber-Ferrari 7 points

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant