A 180 ans, Pommery fait le pari du champagne qui se boit avec des glaçons

le
1
A 180 ans, Pommery fait le pari du champagne qui se boit avec des glaçons
A 180 ans, Pommery fait le pari du champagne qui se boit avec des glaçons

Pommery, qui fête ses 180 ans, a inventé le premier champagne brut. Quelle est son histoire ?

Nous sommes au coeur du second Empire, le temps de Zola, du Bon Marché. Une époque où le champagne est particulièrement sucré. Il ne ressemble en rien à ceux d'aujourd'hui. Madame Pommery, qui vient de perdre son mari, reprend le domaine en main. S'entourant d'acteurs formidables, elle crée, en 1874, le premier brut de l'histoire du champagne. L'une de ses idées de génie est de s'endetter en achetant les meilleures terres. Cela permet de constituer des stocks suffisants pour que le vin se bonifie, tout en répondant à la demande croissante mais encore aléatoire. En pleine révolution industrielle, elle bouscule ainsi les règles de la gestion des approvisionnements, et part à la conquête des marchés nationaux et internationaux, notamment l'Angleterre. Personne ne l'a dépassée pour le modèle économique du champagne !

Pourquoi avoir racheté Pommery ?

C'est une marque magnifique ! Le lieu, à Reims, est magique. Quand LVMH (NDLR : propriétaire du « Parisien-Aujourd'hui en France ») a mis en vente le domaine, en 2002, mon époux n'a pas hésité. L'histoire de Pommery nous parlait particulièrement. Des années plus tôt, mon mari Paul-François Vranken qui rêvait de liberté, n'avait pas hésité à quitter son job de brasseur pour se lancer dans le champagne. Et comme Madame Pommery environ 100 ans plus tôt, il a révolutionné le monde du champagne en inventant une nouvelle forme de bouteille pour sa première cuvée brute au nom magnifique de Demoiselle. Cette cuvée de prestige est un produit rare qui se caractérise par une qualité irréprochable car il comprend plus de 80 % de Chardonnay alors que ce raisin n'est cultivé que sur 15 % de la région Champagne-Ardenne. Depuis 2002, nous avons voulu poursuivre le destin de la marque tel que l'a façonné Madame Pommery.

Aujourd'hui, comment va Pommery ?

A l'époque du rachat, la marque ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a un mois

    99% des champagnes étant tellement imbuvables qu'il faut le boire à la limite de la congélation pour faire disparaître le goût horrible de ce breuvage. Vendez donc cette ... aux chinois.