À 15 ans, il veut devenir moine bouddhiste au Népal

le
2
Un jeune Belge entend devenir maître «lama» après une formation dans un monastère himalayen. Il pourrait y rester une quinzaine d'années. Dubitative, la justice belge diligente une enquête.

Il n'emportera qu'un maigre sac à dos et un peu de linge. Giel, jeune belge originaire de Flandre-Orientale, embarque vendredi pour le Népal, direction un monastère bouddhiste situé à 2400 mètres d'altitude, près de la frontière avec le Tibet.

«Ce sera parfois difficile, surtout au début. Mais tout le côté matérialiste ne me manquera pas. La vie ordinaire d'un adolescent ne m'intéresse pas», a-t-il expliqué aux journaux flamands Het Laatste Nieuws et De Standaard. Initié au bouddhisme par sa mère, Giel souhaite atteindre un niveau élevé de formation religieuse, de quoi devenir «lama», maître.

«Ne m'appelez plus Giel, je suis Lobsang Nyima»

Une fois sur place, le jeune Belge suivra un programme chargé: réveil à six heures du matin, ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 12 sept 2013 à 17:30

    Il serait parti avec les barbus que tout le monde aurait trouvé cela normal !!! mais devenir moine bouddhiste, donc non violent et anti socialo, ça les défrisent les Belges !!!

  • dotcom1 le jeudi 12 sept 2013 à 17:23

    Si je m'appellais Giel, je pense que j'aurai fait pareil.