À 13 ans, il réalise une vidéo contre le cyberharcèlement

le
0
En France, 10 % des jeunes ont été victimes de cyberharcèlement entre le collège et la fin du lycée.
En France, 10 % des jeunes ont été victimes de cyberharcèlement entre le collège et la fin du lycée.

Les chiffres sont alarmants. En France, 10 % des jeunes ont été victimes de cyberharcèlement entre le collège et la fin du lycée. Pour contrer cette escalade de la violence, l'État a mis en place des mesures de prévention et de soutien, comme l'aide téléphonique Net écoute. Mais qui est mieux placé qu'un jeune pour parler directement aux jeunes ? À l'occasion de la journée Internet sans crainte qui se déroulait le 9 février, Luke Culhane, un Irlandais de 13 ans, a pris la parole dans une vidéo dénonçant le cyberharcèlement. Lui-même ancienne victime, il explique aux adolescents comment s'en sortir lorsqu'ils sont visés : « Stop, bloque, et parles-en. »

Des mots qui blessent

La vidéo est puissante et intelligemment réalisée. À chaque insulte que l'enfant reçoit via Facebook, Snapchat ou WhatsApp, une contusion apparaît sur son visage. Les mots blessent autant que les coups. Luke Culhane finit brisé, nez en sang, lèvres tuméfiées, ?il au beurre noir et bras cassé. « Le cyberharcèlement affecte la vraie vie », peint-il en couleur. Après les blessures vient le moment de riposter : « Avez-vous déjà été victime, témoin ou acteur de cyberharcèlement ? 100 % des adolescents répondent oui à l'une de ces propositions." Une statistique qui paraît irréelle et que Luke Culhane tente de faire baisser en donnant des conseils avisés. Pour le jeune Irlandais, il est...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant