9eme étape : BMC Racing s'impose d'un rien

le
0
9eme étape : BMC Racing s'impose d'un rien
9eme étape : BMC Racing s'impose d'un rien

Championne du monde en titre, l'équipe BMC Racing remporte le contre-la-montre par équipes du Tour 2015 pour six dixièmes de seconde face à la Sky de Christophe Froome qui conforte son maillot jaune. Nairo Quintana fait une bonne opération grâce à la performance de son équipe Movistar.

L'ETAPE DU JOUR
La Sky perd l’étape dans Cadoudal

Dernier exercice chronométré de ce Tour de France 2015 alors que le peloton conclut seulement la première semaine de course, les 28km de course entre Vannes et le sommet de la Côte de Cadoudal à Plumelec étaient la dernière occasion pour les favoris de faire la différence avant l’entrée dans les Pyrénées. Mais pour cela, les Froome, Nibali, Contador ou autre Quintana devaient faire confiance à leurs équipiers. Pour certains, le gain est notable mais pour d’autres, le retard à remonter est un peu plus important avant la haute montagne. Mais s’il y a bien une équipe qui n’a pas défendue ses chances, c’est bien l’équipe Orica-GreenEdge. Donnée favorite de l’épreuve avant le départ du Tour de France, la formation australienne a souffert durant la première semaine, perdu trois éléments importants et, donc, s’est présentée sans ambition au départ et termine bonne dernière à près de cinq minutes.

Premier du « club des quatre » à s’élancer sur le parcours, Vincenzo Nibali et son équipe Astana font partie des perdants de cette journée. La formation kazakhe n’a cessé de perdre du temps kilomètre après kilomètre pour terminer à 35 secondes du vainqueur du jour. Parti 20 minutes plus tard, Nairo Quintana fait, lui, partie de ceux qui sortent grandis de cette neuvième étape de la Grande Boucle. La formation Movistar est la grande surprise de ce contre-la-montre par équipes avec une troisième place finale à seulement quatre secondes du vainqueur du jour. Le Colombien fait mieux que limiter la casse puisqu’il reprend 31 secondes à Vincenzo Nibali et même 24 secondes à... Alberto Contador.

La formation Tinkoff-Saxo n’est pas reconnue pour ses capacités à briller dans l’exercice bien particulier du contre-la-montre par équipes. « El Pistolero » et consorts l’ont une nouvelle fois montré sur les routes bretonnes. La formation du magnat russe Oleg Tinkov a concédé pas moins de 28 secondes au vainqueur du jour qui est la formation BMC Racing. L’équipe championne du monde de la discipline en septembre dernier à Ponferrada a pourtant longtemps cru que la victoire allait lui échapper après avoir devancé la Movistar de seulement quatre secondes.

La victoire allait lui échapper face à la performance de l’équipe Sky du maillot jaune Christopher Froome. La formation britannique a rivalisé sur les deux premiers tiers du parcours avec le même temps au premier pointage puis une seconde d’avance sur Tejay Van Garderen et ses équipiers après 20km. Au pied de la Côte de Cadoudal, la Sky a même pointé avec cinq secondes d’avance sur l’équipe américaine et s’est présentée à six coureurs contre cinq pour la BMC Racing au même endroit... Mais Christopher Froome et ses boys ont mal négocié ce final en côte et laissé filer en deux kilomètres l’avance construite sur les 26 bornes précédentes. Ce sont au final six dixièmes de secondes qui séparent les deux formations sur la ligne d’arrivée. Mais l’essentiel est ailleurs pour Christopher Froome qui va se présenter au pied des Pyrénées comme solide leader de ce Tour de France 2015.

TOUR DE FRANCE 2015
Classement de la 9eme étape (Vannes-Plumelec - 28km CLM par équipes) - Dimanche 12 juillet 2015
1- BMC Racing en 32'15''
2- Sky à 1''
3- Movistar à 4''
4- Tinkoff-Saxo à 28''
5- Astana à 35''
6- IAM Cycling à 38''
7- Etixx-Quick Step à 45''
8- Lampre-Merida à 48''
9- LottoNL-Jumbo à 1'14''
10- AG2R-La Mondiale à 1'24''
11- Trek Factory Racing à 1'25''
12- Cannondale-Garmin à 1'29''
13- Bora-Argon 18 à 1'32''
14- FDJ à 1'33''
15- Lotto-Soudal à 1'36''
16- Giant-Alpecin à 1'37''
17- Europcar à 1'42''
18- Bretagne-Séché Environnement à 1'46''
19- Katusha à 1'53''
20- MTN-Qhubeka à 1'56''
21- Cofidis à 2'32''
22- Orica-GreenEdge à 4'58''

Classement général (après 9 étapes sur 21)
1- Christopher Froome (GBR/Sky) en 31h34'12''
2- Tejay Van Garderen (USA/BMC Racing) à 12''
3- Greg Van Avermaet (BEL/BMC Racing) à 27''
4- Peter Sagan (SLQ/Tinkoff-Saxo) à 38''
5- Alberto Contador (ESP/Tinkoff-Saxo) à 1'03''
6- Rigoberto Uran (COL/Etixx-Quick Step) à 1'18''
7- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 1'50''
8- Geraint Thomas (GBR/Sky) à 1'52''
9- Nairo Quintana (COL/Movistar) à 1'59''
10- Zdenek Stybar (RTC/Etixx-Quick Step) à 1'59''
11- Tony Gallopin (FRA/Lotto-Soudal) à 2'01''
...
13- Vincenzo Nibali (ITA/Astana) à 2'22''

>>> Le classement complet en cliquant ici

LES FRANCAIS

Une journée difficile pour les Français sur le Tour de France. Les équipes tricolores ont laissé filer beaucoup de temps sur les 28km du parcours tracés entre Vannes et Plumelec. La formation AG2R-La Mondiale de Romain Bardet et Jean-Christophe Péraud perd 1’24’’ sur cette étape, reléguant ses leaders à 3’30’’ de Christopher Froome pour Péraud et 4’38’’ pour Bardet. Un écart déjà très important pour croire à un Top 10, voire mieux, au terme de cette Grande Boucle. Avec un Thibaut Pinot qui n’a plus grande ambition au général, la FDJ n’a pas tout donné sur ce contre-la-montre par équipes et a laissé filer 1’33’’ au sommet de la Côte de Cadoudal, ce qui fait un débours total de plus de huit minutes pour son leader après une semaine de course.

Au classement général, les conséquences de ce contre-la-montre pour les coureurs français sont simples : il n’y a plus de Tricolores dans le Top 10 à l’entrée de les Pyrénées. Tony Gallopin et son équipe Lotto-Soudal n’ont pas réalisé une grande performance avec 1’36’’ perdues face à Tejay Van Garderen et Christopher Froome. Tony Gallopin est donc désormais 11eme du classement général à deux minutes du Britannique. Même constat pour Warren Barguil qui perd 1’37’’ avec son équipe Giant-Alpecin et est désormais relégué à 2’18’’ du leader du classement général et voit Nairo Quintana lui passer devant au classement du maillot blanc de meilleur jeune.

LA VIE DES MAILLOTS

Maillot jaune (leader du général) : Christophe Froome (GBR/Sky)
Le Britannique pouvait légitimement espérer creuser un peu plus l’écart au classement général avec ce contre-la-montre par équipes. L’objectif n’est que partiellement atteint. S’il reprend 27 secondes à Alberto Contador et 34 secondes à Vincenzo Nibali, il n’a quasiment rien repris à Nairo Quintana et laissé une seconde à Tejay Van Garderen. Christopher Froome reste néanmoins en jaune avant les Pyrénées et en position de force alors que les choses sérieuses vont commencer dès mardi sur la route du Tour.

Maillot vert (classement par points) : Peter Sagan (SLQ/Tinkoff-Saxo)
Aucun point n’était distribué sur ce contre-la-montre par équipes donc le maillot vert de Peter Sagan n’était absolument pas en danger. Il conserve donc ses trois points d’avance sur Andre Greipel, ce qui annonce un sprint intermédiaire chaud mardi sur la route de La Pierre-Saint-Martin.

Maillot à pois (meilleur grimpeur) : Daniel Teklehaimanot (ERY/MTN-Qhubeka)
Aucune difficulté répertoriée dans ce contre-la-montre par équipes, même si la Côte de Cadoudal aurait sans doute mérité quelques points si cette étape avait été un chrono individuel. Le premier Erythréen à porter un maillot distinctif sur le Tour de France portera le maillot à pois jusqu’à mardi et le sommet de La Pierre-Saint-Martin qui va sans aucun doute changer la donne avec l’entrée en lice des purs grimpeurs pour ce classement.

Maillot blanc (meilleur jeune) : Peter Sagan (SLQ/Tinkoff-Saxo)
Avec son équipe Tinkoff-Saxo, le Slovaque a limité la casse sur le parcours de ce contre-la-montre par équipes et maintient son leadership parmi les meilleurs jeunes, mais Nairo Quintana, plus à l’aise que lui dans la montagne, s’est rapproché à 1’21’’ grâce à la bonne performance et a pris la deuxième place au détriment de Warren Barguil. « Peto » pourrait perdre le maillot blanc dès mardi mais va se consoler avec le maillot vert.

Mardi 14 juillet 2015 : Tarbes - La Pierre-Saint-Martin (167km)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant