92% des sympathisants écologistes pour un retour d'EELV au gouvernement

le
2
92% des sympathisants écologistes pour un retour d'EELV au gouvernement
92% des sympathisants écologistes pour un retour d'EELV au gouvernement

Si la question divise les cadres du mouvement écolo, la base électorale a tranché. Et dans son écrasante majorité. Selon un sondage Odoxa pour l'émission CQFD d'i-Télé et «Le Parisien» - «Aujourd'hui en France», 92% des sympathisants écologistes souhaitent un retour d'Europe Ecologie - Les Verts (EELV) au gouvernement.

Conclusion de Céline Bracq, directrice générale d'Odoxa : «Le divorce est donc bel et bien consommé entre Cécile Duflot et sa base électorale, ce qui lui rend la tâche particulièrement difficile si elle souhaite se présenter à nouveau à l'élection présidentielle.»

L'ex-ministre du Logement a claqué la porte du gouvernement lorsque Manuel Valls est arrivé à Matignon au printemps dernier. Certaine d'être soutenue par la majorité de ses militants, la députée de Paris n'a depuis cessé de défendre cette ligne contre l'avis d'autres dirigeants du parti, comme François de Rugy, Barbara Pompili ou Jean-Vincent Placé, partisans d'un retour dans les rangs gouvernementaux.

Si les sympathisants écologistes se prononcent massivement pour la seconde option, les Français, eux, clament leur réticence. 59% d'entre eux se disent opposés à un retour des écolos au gouvernement. «Les tensions avec les socialistes ont agacé et celles qui ont éclaté au sein même de leur mouvement font qu'il est difficile de savoir aujourd'hui où habitent les Verts : dans la maison Mélenchon ou celle de la sociale-démocratie?» analyse Céline Bracq.

Autre conséquence de ces divisions, les personnes interrogées ne sont guère optimistes pour l'avenir d'EELV. Selon notre sondage Odoxa, 60% des Français estiment que le parti écologiste risque d'imploser. Maigre consolation pour les écolos, ils prédisaient (dans les mêmes proportions) un sort équivalent au PS et à l'UMP, dans deux autres sondages Odoxa pour notre journal, respectivement parus en février et en novembre.

Retrouvez l'intégralité de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le vendredi 13 mar 2015 à 21:04

    la situation économique est grave, alors la c'est la fin!!!!

  • sarestal le vendredi 13 mar 2015 à 20:39

    Duflot a t' elle comptabilisé le nombre d'emplois qu'elle a supprimé avec ses lois "dé bi les" qui ont été largement élaguées mais trop tard par le gvt ?