900 femmes doivent entrer dans les conseils d'administration

le
0
Les entreprises cotées auront du mal à atteindre l'objectif légal de 40 % en 2017 même si le vivier existe.

Les femmes ont réussi à forcer la porte des conseils d'administration des grandes entreprises! Et ce, grâce à la loi Copé-Zimmermann du 27 janvier 2011 qui impose aux sociétés cotées de plus de 500 salariés, réalisant plus de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires, de compter 20 % de femmes dans leur conseil de direction en 2014 et 40 % en 2017.

Selon une étude réalisée par le cabinet Gouvernance et Structures portant sur 450 sociétés cotées sur Euronext Paris, l'objectif de 20 % en 2014 - jugé ambitieux lors du vote de la loi - devrait être atteint. D'après leur décompte, 128 femmes sont administratrices des 40 plus grands groupes cotés à la Bourse de Paris. Ce qui représente 23,7 % des administrateurs en juin 2012, contre 20 % un an plus tôt et même 8,5 % en 2007.

Une seule entreprise, EADS, qui relève du droit boursier hollandais, ne co...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant