89 soldats français tués en Afghanistan... et déjà oubliés ?

le
1
Nicolas Mingasson (à gauche) à Tagab, dans l'est de l'Afghanistan, en 2010 avec un soldat du 21e RIMa (Régiment d'infanterie de marine).
Nicolas Mingasson (à gauche) à Tagab, dans l'est de l'Afghanistan, en 2010 avec un soldat du 21e RIMa (Régiment d'infanterie de marine).

Nicolas Mingasson, photographe et écrivain, avait suivi le quotidien d'un militaire français en Afghanistan et tiré de ce compagnonnage d'un an un beau livre, Journal d'un soldat français en Afghanistan, paru en 2011 chez Plon. Aujourd'hui, l'engagement de notre pays dans ce long conflit a pris fin, mais cette guerre a fait des morts, des morts « pour la France », comme on dit, et a laissé des familles endeuillées. Pour son dernier ouvrage 1 929 jours (Les Belles Lettres, 23 euros), Nicolas Mingasson est allé rencontrer des parents, des conjoints mais aussi des compagnons de combat de ces soldats tués en Afghanistan et leur a fait raconter, avec beaucoup de délicatesse, ce que peut être le deuil de guerre au XXIe siècle. Interview.

Le Point.fr : Combien de soldats français sont morts en Afghanistan ?

Nicolas Mingasson : Quatre-vingt-neuf. Sur une période de 11 ans d'engagement, et alors que 70 000 militaires français sont partis combattre là-bas, on peut dire que ce sont des pertes minimes. Le nombre de tués parmi les militaires américains et surtout parmi les Afghans est bien plus important, c'est d'ailleurs la population civile afghane qui a surtout trinqué dans ce conflit : elle se fait aujourd'hui encore tailler en pièces. Alors 89, c'est peu, mais ce sont malgré tout autant de familles françaises touchées par le deuil et qui ont...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 4 mois

    Vu qu'ils sont morts pour rien effectivement ils sont oubliés. Remercions chaleureusement les va-t-en guerre qui nous gouvernent. La prochaine fois que ces politicards aillent en première ligne.