86 éléphants abattus en une nuit

le
0
Les éléphants sont de plus en plus menacés.
Les éléphants sont de plus en plus menacés.

86 éléphants, dont 33 femelles enceintes, ont été abattus en une nuit la semaine dernière par des braconniers à la frontière du Tchad et du Cameroun.


La nouvelle est terrifiante, quand on sait que cette espèce est de plus en plus menacée. Et que dire de la barbarie de tels actes, commis par des braconniers dont le seul objectif est d'arracher puis de revendre les cornes en ivoire de ces pauvres éléphants. Il s'agit de la pire tragédie de la sorte depuis le début de l'année 2012 où près de 650 éléphants avaient été tués en seulement quelques semaines au sein même d'un parc naturel camerounais, par des braconniers venant du Soudan et du Tchad voisin.


Il y a encore trente ans, on estimait à 150.000 le nombre d'éléphants qui traversaient pendant la saison sèche la République Centrafricaine. Ils ne seraient plus que 2.000 aujourd'hui. A l'heure où le prix du kilo d'ivoire atteint les 2.000 dollars sur le marché noir asiatique, les massacres, motivés par l'appât du gain, se multiplient. Les associations et les autorités semblent dépassées dans la région. De nombreuses associations de protection de l'environnement sont pourtant sur le pont. Nous ne pouvons que leur témoigner notre soutien.


Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant