81% des Français d'accord pour faire don ou vendre leurs anciens mobiles

le
0
81% des Français d'accord pour faire don ou vendre leurs anciens mobiles
81% des Français d'accord pour faire don ou vendre leurs anciens mobiles

Plus de huit Français sur dix se disent prêts à recycler les téléphones mobiles qu'ils n'utilisent plus, selon un sondage TNS Sofres pour Recommerce Solutions. Chaque année le nombre de téléphones mobiles renouvelés ne cesse de croître, tandis que près de 23 millions de téléphones portables neufs devraient être vendus en France rien qu'en 2013.81% des français déclarent donc être intéressés par le don ou la vente de leur ancien mobile, ce qui représente tout de même quelque 39 millions de personnes. En ce qui concerne ceux qui projettent de se rééquiper prochainement, ils sont 34% à souhaiter donner leur ancien terminal et 22% prêts à le revendre.

Cette étude démontre aussi que 66% des futurs acheteurs disent qu'ils seront très attentifs au prix de leur prochain mobile, et que la revente de leur ancien appareil permettra de financer, en partie, le nouveau. Une personne interrogée sur deux serait d'ailleurs prête à acheter un produit d'occasion afin de le payer moins cher. Il apparait que l'opérateur sera alors dans les trois-quarts des cas (54% via son point de vente physique, 23% via son site) le canal privilégié de renouvellement du futur mobile.

Dans l'hypothèse d'un don ou d'une vente via une entreprise, 27% des consommateurs préfèreront s'adresser à un site ou un magasin spécialisé dans ce type d'opération.

Au final, 69% des français avouent quand même qu'ils conserveront probablement leur ancien téléphone, "au cas où".

Les offres de recyclage en ligne se multiplient

Les opérateurs, à l'image de B&You avec Recommerce Solutions ou Sosh avec Love2recycle, sont concernés par le phénomène et proposent des solutions de rachat de mobiles usagers (puis de revente sous forme d'occasions). Chaque vente s'effectue en trois étapes : estimation du prix du téléphone à vendre, envoi du mobile gratuitement par la Poste puis réception du montant de la vente quelques jours plus tard, par chèque ou virement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant