8,5 millions d'hypocondriaques

le
0
8,5 millions d'hypocondriaques
8,5 millions d'hypocondriaques

Un trou de mémoire ? Sans doute un Alzheimer précoce. Des fourmis dans le bras gauche ? C'est, sûrement, un infarctus. Un point de côté ? Un cancer du foie qui s'annonce... C'est le paradoxe. A force de vous croire malade en permanence, vous avez réussi à développer une vraie maladie : l'hypocondrie. Un mal qui est au coeur de « Supercondriaque », la nouvelle comédie de Dany Boon qui y tient le rôle principal et qui sortira en salles, mercredi (lire aussi p. 38). Si cette obsession prête parfois à sourire, elle n'en demeure pas moins une souffrance pour les intéressés. Une étude Ifop-Capital Image, révélée aujourd'hui, montre que l'hypocondrie concerne 13 % de la population. Peut-on s'en défaire ?

Une extrême anxiété . « L'hypocondrie est une pathologie, insiste le professeur Jean-Pierre Olié, psychiatre et membre de l'Académie de médecine. Il en existe deux types. L'hypocondrie délirante, une forme grave mais rare, qui représente moins de 1 % des cas. La personne est alors intimement convaincue qu'elle a le sida, un cancer, quoi qu'en disent les examens médicaux. Ce sont des malades mentaux, potentiellement dangereux parce qu'ils peuvent en vouloir à leur médecin et être agressifs. » L'immense majorité des autres hypocondriaques sont des sujets qui n'arrivent pas durablement à se rassurer sur leur état de santé, malgré le diagnostic sécurisant d'un médecin. C'est une forme extrême d'anxiété.

Maladie médiatisée, maladie redoutée . L'hypocondriaque est facile à reconnaître : c'est celui qui scrute les moindres manifestations de son corps et les interprète comme des symptômes. Ses craintes peuvent se porter sur un organe, par exemple le cerveau, ou sur une fonction, comme l'appareil digestif. Elles peuvent aussi survenir lorsque des maladies font l'objet d'une couverture médiatique exceptionnelle comme le cancer, lors de l'annonce du plan Cancer, le sida, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant