7eme étape : Cavendish signe son retour

le
0
7eme étape : Cavendish signe son retour
7eme étape : Cavendish signe son retour

Au terme d'un sprint très disputé avec Andre Greipel et Peter Sagan, Mark Cavendish a finalement remporté sa 27eme victoire sur le Tour de France, à Fougères. Aucun changement à signaler au classement général, au terme de cette étape disputée (pour une fois) sans encombre.

L'ETAPE DU JOUR
Cavendish signe son retour

 

Cav is back ! Deux ans après sa dernière victoire sur le Tour de France, Mark Cavendish a renoué avec le succès ce vendredi à Fougères. Le Britannique de 30 ans, contraint à l’abandon l’an passé dès la 2eme étape, chez lui en Angleterre, suite à une chute, et un peu dans l’ombre de Kristoff, Greipel et Sagan depuis le début de saison, a prouvé qu’il était toujours l’un des meilleurs sprinteurs du monde en s’imposant pour la 27eme fois sur le Tour de France. Seuls Eddy Merckx (34) et Bernard Hinault (28) ont fait mieux désormais… A l’occasion de ce deuxième sprint massif du Tour 2015, Cavendish a pris le meilleur sur Andre Greipel, qui semblait pourtant bien parti pour remporter une troisième étape, et Peter Sagan, décidément abonné aux places d’honneur mais qui, grâce aux bonifications, n’est plus qu’à onze secondes de Chris Froome.

Pour une fois cette année, l’étape a été on ne peut plus calme, avec une longue échappée, reprise à 20km de l’arrivée, et une arrivée au sprint. Aucune chute à signaler, hormis celles sans gravité d’Alberto Contador et Robert Gesink avant le départ réel. Kristjan Durasek (Lampre), Luis Agnel Mate (Cofidis), Anthony Delaplace, Brice Feillu (Bretagne Séché Environnement), et Daniel Teklehaimanot (MTN-Qhubeka) ont composé l’échappée du jour et ont compté jusqu’à 3’50 d’avance. A 30 km de l’arrivée, Delaplace a attaqué, ce qui a fait lâcher prise à Teklehaimanot, qui a rapidement rejoint le peloton. Les fuyards ont logiquement été rattrapés par les équipes de sprinteurs (Etixx - Quick Step, Lotto-Soudal, Europcar, FDJ…), qui ne voulaient laisser échapper l’un des seules occasions de s’imposer au sprint avant très longtemps.

TOUR DE FRANCE 2015
Classement de la 7eme étape (Livarot - Fougères, 190,5km) - Vendredi 10 juillet 2015
1- Mark Cavendish (GBR/Etixx-Quick Step) en 4h27'25
2-
Andre Greipel (ALL/Lotto-Soudal) mt
3- Peter Sagan (SLQ/Tinkoff-Saxo ) mt
4- John Degenkolb (ALL/Giant-Alpecin) mt
5- Alexander Kristoff (NOR/Katusha) mt
6- Arnaud Démare (FRA/FDJ) mt
7- Tyler Farrar (USA/MTN-Qhubeka) mt
8- Reinardt Janse van Rensburg (AFS/MTN-Qhubeka) mt
9- Davide Cimolai (ITA/Lampre-Merida) mt
10- Sam Bennett (IRL/Bora-Argon) mt
...

>>> Le classement complet en cliquant ici

Classement général (après 7 étapes sur 21)
1- Christopher Froome (GBR/Sky) en 26h40'51
2- Peter Sagan (SLQ/Tinkoff-Saxo) à 11''
3-
Tejay Van Garderen (USA/BMC Racing) à 13''
4- Tony Gallopin (FRA/Lotto-Soudal) à 26''
5- Greg Van Avermaet (BEL/BMC Racing) à 28''
6- Rigoberto Uran (COL/Etixx-Quick Step) à 34''
7- Alberto Contador (ESP/Tinkoff-Saxo) à 36''
8- Zdenek Stybar (RTC/Etixx-Quick Step) à 52''
9- Geraint Thomas (GBR/Sky) à 1'03''
10- Warren Barguil (FRA/Giant-Alpecin) à 1'07''
...
12-
Vincenzo Nibali (ITA/Astana) à 1'38''
16- Nairo Quintana (COL/Movistar) à 1'56''
...

>>> Le classement complet en cliquant ici

LES FRANCAIS
Toujours pas de victoire française sur ce Tour de France 2015. Comme souvent, les tricolores ont été à l’avant, mais aucun n’est parvenu à franchir la ligne d’arrivée en tête. L’étape arrivant en Bretagne, les coureurs de l’équipe Bretagne Séché Environnement étaient très motivés et Anthony Delaplace et Brice Feuillu se sont placés dans l’échappée du jour. En vain… L’accélération à 30km de l’arrivée de Delaplace n’a servi à rien, et il a tranquillement terminé à 55 secondes de Cavendish. Tout s’est donc joué au sprint, et un seul Français est parvenu à se hisser dans le Top 10 : Arnaud Démare. Bryan Coquart termine lui 12eme, devant Florian Vachon (13) et Geoffrey Soupe (15eme) notamment. Au général, Tony Gallopin est 4eme à 26 secondes de Chris Froome et aura peut-être quelque chose à jouer samedi à Mûr de Bretagne. Warren Barguil est 10eme à 1’07.

LA VIE DES MAILLOTS
Maillot jaune (leader du général) : Chris Froome


Fait extrêmement rare sur le Tour de France, aucun coureur ne portait le Maillot jaune ce vendredi. L’ancien leader Tony Martin ayant franchi la ligne d’arrivée jeudi avant d’abandonner pour cause de fracture de la clavicule, Chris Froome n’a pas été autorisé à revêtir le Maillot jaune au départ. Le Britannique ne l’aurait de toute façon pas fait, par respect pour le rouleur allemand. Mais il le portera bien samedi sur les routes bretonnes, car Froome est officiellement redevenu leader du Tour ce vendredi, au terme d’une étape très calme, comparée aux précédentes… Rappelons que Froome avait déjà porté ce maillot lundi dernier, avant de s’en faire déposséder par Tony Martin.

Maillot vert (classement par points) : Andre Greipel

Deuxième de l’étape et pour une fois battu dans un sprint sur ce Tour de France, Andre Greipel conserve le maillot vert du classement par points. Mais Peter Sagan n’est qu’à 12 points et Mark Cavensish revient à 48 points. Samedi, l’étape sera sans doute plus propice à Sagan qu’à Greipel, un passage de témoin est donc possible.

Maillot à pois (meilleur grimpeur) : Daniel Teklehaimanot

Premier noir africain à porter un maillot distinctif du Tour de France, l’Erythréen a été acclamé durant toute l’étape, et pour fêter ça, il est reparti dans une échappée, comme la veille. Sans doute fatigué par ses exploits, Teklehaimanot a lâché dès que Delaplace a accéléré. Le meilleur grimpeur a pris le seul point en jeu ce vendredi, au sommet de la Côte de Canapville, et conservera donc son maillot à pois samedi, où deux nouvelles côtes sont au programme.

Maillot blanc (meilleur jeune) : Peter Sagan

Troisième de l’étape et désormais deuxième du classement général à onze secondes de Chris Froome, Peter Sagan conserve le maillot blanc. Un maillot blanc qui pourrait devenir jaune samedi…

Combatif de l’étape : Anthony Delaplace

Parti dès le début de l’étape en compagnie de quatre autres coureurs, Anthony Delaplace s’est montré très actif et a tenté de relancer l’échappée en fin d’étape, même si ce fut un échec.

Samedi 11 juillet 2015 : Rennes - Mûr de Bretagne (181,5km)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant