77% des Français pour l'expulsion des migrants dont la demande d'asile a été rejetée

le , mis à jour le
3

Plus des trois quarts (77%) des Français souhaitent que l'on oblige les migrants dont la demande d'asile a été rejetée à quitter le territoire national, selon un sondage réalisé par BVA pour Orange et iTELE et publié dimanche.

• Une majorité favorable au départ des migrants dont la demande a été rejetée. Le chiffre des partisans de cette mesure est en progression régulière depuis un an (70% en mai et 73% en novembre 2015), note l'institut de sondage, qui observe que si les sympathisants de gauche sont moins nombreux qu'à droite à partager cette opinion, elle est quand même majoritaire chez eux (52%). Les moins favorables sont les sympathisants d'Europe Ecologie Les Verts (27%). En revanche, 100% des sympathisants FN et 95% de ceux de LR estiment qu'il faut obliger les migrants dont la demande d'asile est rejetée à quitter le territoire français.

(NDLR : les demandeurs d'asile qui font une demande de réexamen auprès de la CNDA (Cour Nationale des Demandeurs d'Asile) obtiennent dans plus de 33% des cas le statut de réfugié.) 

• Les Français partagés quant à l'intégration. Quelque 52% des sondés souhaitent que la France facilite l'intégration des migrants (contre 45% qui y sont hostiles), «des résultats qui n'ont pas évolué depuis mai 2015», selon BVA. Sans surprise, la plus grosse proportion de sondés favorables à ce que l'on facilite cette intégration se recrute à gauche (83%), et plus particulièrement chez EELV (92%) mais aussi au centre (70% chez les sympathisants MoDem). En revanche, seuls 33% des sympathisants LR et 7% des proches du FN souhaitent faciliter cette intégration.

• Combien de migrants accueillir en France ?  26% des sondés estiment que la France devrait accueillir davantage de migrants, étant donné que d'autres pays européens en accueillent un nombre plus important. Une opinion qui varie fortement selon les appartenances politiques. Les sympathisants EELV se disent ainsi à 80% ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4484897 il y a 10 mois

    Mais aussi tous ceux qui trainent sur le territoire depuis des années et sans délai ni recours

  • mucius il y a 10 mois

    Sinon à quoi servirait une demande d'asile si au final en cas de refus on autorise le demandeur à rester? Les 23% qui ne veulent pas l'expulsion sont de parfaits socialistes : ils ont un grand coeur avec l'argent des autres.

  • M4760237 il y a 10 mois

    Les 23% restants sont-ils prêts à les accueillir chez eux, dans la chambre d'amis ? Evidemment non. Ces 23% là ne payent pas d'impôts et veulent que ceux qui en payent s'occupent des migrants illégaux. Trop facile !