70e anniversaire du Débarquement : des téléspectateurs privés de direct ?

le
3
70e anniversaire du Débarquement : des téléspectateurs privés de direct ?
70e anniversaire du Débarquement : des téléspectateurs privés de direct ?

Qui pourra suivre la cérémonie de commémoration du Débarquement en Normandie, vendredi prochain ? Des dizaines de millions de téléspectateurs à travers le monde pourraient en effet être privés d'images en direct des cérémonies après la décision de l'Elysée d'en rendre l'accès payant aux grandes agences de presse mondiales. 

Les droits exclusifs de retransmission en direct des cérémonies, qui réuniront une vingtaine de chefs d'État et de gouvernement, dont la reine d'Angleterre Elizabeth II et le président américain Barack Obama le 6 juin en Normandie, ont été attribués par la présidence française à TF1 et à France Télévisions.

Contrairement aux usages, ces télévisions réclament près de 200 000 euros aux agences internationales Associated Press, Reuters, AFP et ENEX (un réseau mondial de chaînes privées) pour les droits de retransmission en direct, y compris sur Internet. Les quatre agences, qui fournissent des images à quelque 1500 chaînes dans le monde entier, jugent cette somme exorbitante et réclament un accès libre de droits, comme c'est la coutume pour ce type de commémorations au retentissement mondial et à la portée historique.

«Tous les spectateurs en France et dans le monde auront accès gratuitement en direct et en totalité à l'événement, assure-t-on à l'Elysée. Toutes les chaînes, y compris internationales, auront accès aux images produites par le «pool» constitué par TF1 et France Télévisions. Même si le Palais n'est pas partie prenante des négociations commerciales, l'Elysée tente de trouver un compromis. 

Protestation officielle des agences de presse

La directrice de l'information de l'Associated Press, Kathleen Carroll, a fait part de son mécontentement : «Nous sommes consternés par la décision de l'Élysée de refuser un accès équitable à l'Associated Press et à d'autres agences aux retransmissions en direct des commémorations du Débarquement, auxquelles ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • s.thual le samedi 31 mai 2014 à 00:04

    bien d accord avec le raleur ,en 2 emissions on nous a fait reflechir sur ce que nos parents on vecu et des hommes ont pu endurer pour nous sauver d un desastre,,domage que tout cela ait pu se passer ,pour finalement vivre ce que l on peut observer aujourdhui comme mediocrité sur bien des plans,cela piloté par des hommes politique dramatiquement incompétents !

  • LeRaleur le vendredi 30 mai 2014 à 22:58

    Après avoir vu Thalassa ce soir, on s'en fout. Très, très belle émission où on a tout compris. Surtout après celle d'Arté. Avec les deux, le D-Day nous a été expliqué magistralement, et le mieux possible.

  • mark92 le vendredi 30 mai 2014 à 21:36

    comment rire de la France ?? Glandouille aurait du demander une taxe à tous les soldats américains qui débarquaient en ftance le 6 juin 1944. Avec son petit bureau et ses 46 conseillers " ben la faut payer ou vous ne pouvez pas débarquer en france" Taxes obliges