70% des Français souhaitent que Marine Le Pen puisse concourir

le
6
SEPT FRANÇAIS SUR DIX SOUHAITENT QUE MARINE LE PEN PUISSE SE PRÉSENTER
SEPT FRANÇAIS SUR DIX SOUHAITENT QUE MARINE LE PEN PUISSE SE PRÉSENTER

PARIS (Reuters) - Sept Français sur dix souhaitent la présence de Marine Le Pen, qui peine à recueillir les parrainages d'élus nécessaires, à la présidentielle, selon un sondage BVA pour Le Parisien, à paraître mardi.

Selon cette enquête, 70% des personnes interrogées, contre 29%, souhaiteraient que la présidente du Front national dispose de ses 500 signatures et puisse concourir au scrutin présidentiel. 1% ne se prononcent pas.

Outre les sympathisants du FN (98%), et, plus généralement, ceux de la droite (86%), une large majorité (60%) de ceux de gauche souhaitent la candidature de Marine Le Pen.

"Plus qu'une nouvelle preuve de la réussite de la stratégie de dédiabolisation du FN par Marine Le Pen, ce résultat illustre plus probablement la réaction 'logique' de citoyens - fussent-ils très hostiles à ce parti - qui considéreraient comme un déni de démocratie que soit exclu de la compétition présidentielle un parti pesant un cinquième des intentions de vote", souligne BVA.

Marine Le Pen avait affirmé à la mi-janvier être "loin du compte" et disposer de moins de promesses de signatures que son père à la même époque en 2007.

La présidente du FN a brandi le risque qu'elle ne puisse pas concourir mais ses adversaires dénoncent une "mise en scène" visant à se poser en victime.

Le sondage BVA a été effectué le 30 janvier auprès d'un échantillon de 924 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • georg199 le mardi 31 jan 2012 à 09:45

    J'espère bien que marine le Pen ne puisse pas se présenter aux présidentielles.Elle sera considérée comme victime et elle fera un raz-de-marée aux législatives..et rentrera au Parlement dont le FN est injustement exclu par combine entre PS et UMP

  • chatnour le lundi 30 jan 2012 à 23:07

    @migi1 : tout-à-fait d'accord avec vous et avec cette très bonne définition. Rien ne permet de considérer que nous vivions dans une démocratie : liberté d'expression confisquée par des mouvements prosélytes, des prétendues associations de défense de ceci ou celà qui, sous couvert de défense de telle ou bonne cause pour laquelle elles sont grassement subventionnées, ponctionnent à des fins plus ou moins avouables, les deniers publics et des politiques vendus à des lobbies et aux syndicats

  • migi1 le lundi 30 jan 2012 à 22:05

    Pas " triste démocratie ". Ce n'est tout simplement pas une démocratie mais une république. La nuance est de taille pour qui a vécu un minimum de temps à l'étranger dans une vraie démocratie.

  • laquitta le lundi 30 jan 2012 à 21:27

    nos dirigeants préférent un déni de démocratie au risque que représente M LePen. Seul le maintien de leurs accords et privilèges les intéressent à l'UMPS.

  • laquitta le lundi 30 jan 2012 à 21:25

    et oui, il faudrait que les élus qui possédent ce droit de parrainage fassent preuve de courage. Il est vrai que nos élus ne brillent pas par leur courage, seul le maintien de leur statut d'élu compte pour eux. Triste démocratie que la notre !!

  • M6298175 le lundi 30 jan 2012 à 21:24

    le PS tremble et n'ose pas ce mesurer trop peur de la realitee ou de prendre une BRAN LER.VIVE LE PEUPLE..............................