70 corps découverts près d'une ville reprise à Boko Haram

le
0

(Avec nombre de corps, témoignage) DAMASAK, Nigeria, 20 mars (Reuters) - Une fosse commune contenant au moins 70 corps, dont beaucoup sont décapités, a été découverte à l'extérieur de la ville nigériane de Damasak, prise le week-end dernier aux djihadistes de Boko Haram par les armées tchadienne et nigérienne, rapporte un journaliste de Reuters. Les cadavres, en partie momifiés en raison du climat sec et désertique des lieux, ont été jetés près d'un pont à la périphérie de la ville, précise ce photographe de l'agence. Des enquêtes sont en cours pour recenser le nombre de corps et les autorités nigérianes sont attendues sur place pour prendre l'opération en charge, dit-on de sources militaires nigériennes. Damasak était en grande partie déserte quand les soldats nigériens et tchadiens y ont pénétré samedi dernier, de nombreux habitants ayant préféré fuir la ville durant son occupation par Boko Haram, qui a duré quatre mois, depuis novembre. Les magasins avaient été pillés. De mêmes sources, on déclare que les militaires tchadiens et nigériens ont demandé à l'armée nigériane d'occuper la ville, située à la frontière avec le Niger, mais que celle-ci n'a pour l'heure donné aucune réponse. Le Tchad et le Niger sont passés à l'offensive au début du mois contre Boko Haram après plusieurs incursions du groupe armé nigérian sur le territoire des pays voisins. (Abdoulaye Massalaki; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant