7.600 séparatistes kurdes tués depuis juillet, affirme Erdogan

le
0
    ISTANBUL, 7 juin (Reuters) - Les forces de sécurité turques 
ont tué 7.600 séparatistes kurdes depuis le 20 juillet 2015, a 
déclaré mardi le président Recep Tayyip Erdogan, prenant pour 
point de repère la date de l'abandon par le PKK (Parti des 
travailleurs du Kurdistan) du cessez-le-feu que le groupe armé 
avait proclamé deux ans auparavant.  
    "L'organisation terroriste a subi la plus grande défaite de 
son histoire", a affirmé le chef de l'Etat lors d'une allocution 
retransmise à la télévision.  
    "Les bombes qu'il a déposées pour diviser la nation ont 
explosé dans ses propres mains", a ajouté le président turc, qui 
s'adressait aux familles des membres des forces de sécurité tués 
dans les combats avec le PKK, la plupart dans le sud-est du pays 
à majorité kurde.  
    Selon des sources militaires turques, près de 500 membres 
des forces de sécurité ont été tués depuis juillet dernier et 
d'après le ministère turc de la Santé, 355.000 personnes ont fui 
les zones de conflit.   
    "Nous poursuivrons nos opérations avec détermination", a 
encore déclaré mardi Tayyip Erdogan.  
    La Turquie s'est lancée en juillet dans une "guerre 
synchronisée" contre les djihadistes de Syrie et les 
séparatistes kurdes, ce qui a mis fin à la trêve proclamée deux 
ans et demi plus tôt par le PKK.  
     
 
 (Seda Sezer; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant