6eme journée : Le Stade Français coule, le Racing miraculé

le
0
6eme journée : Le Stade Français coule, le Racing miraculé
6eme journée : Le Stade Français coule, le Racing miraculé

Le Stade Français n'en finit plus de décevoir. Ce samedi, malgré les retours de plusieurs internationaux, le champion de France en titre a chuté sur la pelouse de la lanterne rouge, Agen (28-23). Le Racing 92 a battu Brive dans les derniers instants (17-14). Oyonnax s'est révolté contre Pau (42-23), et Bordeaux-Bègles a souffert face à La Rochelle (21-16).

Agen – Stade Français : 28-23

Oh non, Agen n’est pas mort ! Alors qu’on les enterrait presque déjà le week-end dernier après leur défaite dans le match des mal-classés à La Rochelle, les Agenais se sont rebellés, ce samedi après-midi, et ont écrasé le Stade Français (28-23). Une équipe parisienne qui, même renforcée par Papé, Slimani ou Flanquart, continue d’inquiéter cette saison. Ce samedi, Burton Francis a fait le boulot et c’est en grande partie à lui que le SUA doit sa seconde victoire de la saison. Lamoulie a répondu au premier essai parisien signé Williams en première période. Et au retour des vestiaires, c’est Erbani qui a permis à Agen de s’échapper pour ne plus être repris. Heureusement en fin de match, les joueurs de Gonzalo Quesada ont sauvé les meubles en obtenant un essai de pénalité à force de pousser. Suffisant pour ramener le point de bonus défensif. Agen reste lanterne rouge mais la guérison est possible. En revanche, le Stade Français n’a pas encore trouvé le bon remède et pointe désormais en douzième position, aux portes de la zone rouge.

Bordeaux-Bègles – La Rochelle : 21-16

En attendant l’arrivée d’Ashley-Cooper, qui dispute ce samedi la finale de la Coupe du monde avec l’Australie, Bordeaux-Bègles manque toujours cruellement de folie. Une semaine après leur pâle victoire contre le voisin toulousain, les hommes de Raphaël Ibanez ont souffert sur leur propre pelouse contre La Rochelle (21-16). Renforcée par Uini Atonio, La Rochelle a longtemps fait jeu égal avec l’UBB grâce à l’unique essai du match de Murimurivalu. Mais à l’heure de jeu, les visiteurs se sont éteints et ont craqué sous la pression bordelaise. Mis sous pression, les Rochelais ont été mis à la faute et Lionel Beauxis s’est fait un plaisir de passer neuf points en dix minutes, pour permettre aux siens de l’emporter sans la manière (21-16). Avec le point de bonus défensif, le Stade Rochelais garde deux longueurs d’avance sur la zone de relégation quand l’UBB s’invite à la quatrième place.

Racing 92 – Brive : 17-14

Annoncé comme un candidat au maintien et rien de plus en début de saison, Brive n’en finit plus de surprendre. Ce samedi, les Corréziens sont passés tout près de s’offrir une quatrième victoire d’affilée. Après Agen, Toulon et Pau, c’est le Racing 92 qui a failli faire les frais de la forme olympique des coéquipiers de Gaëtan Germain. En tête avec onze points d’avance jusqu’à la 62eme minute, Brive a craqué et encaissé deux essais de Ben Arous et Andreu... (17-14). Le buteur briviste a encore été très précis, quand Galata, inscrivait lui le seul essai des visiteurs de l’après-midi. Malgré les retours de Dulin, Ben Arous (auteur d’un essai en fin de match) et Szarzewski, et les premières de Talès et Nyanga, les Racingmen ont longtemps buté sur une solide et disciplinée défense adverse, avant de trouver l’ouverture dans la dernière demi-heure. Miraculés, les Ciel et Blanc s’en tirent à bon compte et prennent provisoirement la tête du classement, en attendant Clermont-Castres ce samedi soir (20h45), quand Brive repart de la Capitale un bonus défensif qui lui permet de rester aux avant-postes, bien calé en sixième position.

Oyonnax – Pau : 42-23

Pour une réponse, c’est une sacré réponse ! Ce samedi après-midi, Oyonnax, relégable avant cette sixième journée, a fait voler en éclats la défense paloise (42-23). Visiblement irrités par les critiques de la semaine, les Oyonnaxiens se sont faits plaisir et ont offert un récital offensif à leurs supporters avec cinq essais et un bonus offensif mérité. Weepu, Denos et Ikpefan ont donné de l’avance aux locaux à la pause, avant que Taufa et Maurouard ne parachèvent cette belle démonstration en seconde période. Robinson s’est chargé de gonfler l’avance des hommes d’Olivier Azam grâce à sa botte. Au classement, l’USO sort de la zone rouge au détriment de son adversaire du jour, qui est à égalité avec le Stade Français.

TOP 14 / 6EME JOURNEE
Samedi 31 octobre 2015
Agen – Stade Français : 28-23
Bordeaux-Bègles – La Rochelle : 21-16
Racing 92 – Brive : 17-14
Oyonnax – Pau : 42-23
14h30 : Montpellier – Toulouse
20h45 : Clermont – Castres

Dimanche 1er novembre 2015
16h15 : Toulon - Grenoble

>> Le classement en cliquant ici

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant