64% des consommateurs plébiscitent l'"ubérisation"

le
5
2 Français sur 3 voient l'"ubérisation" comme un mode de consommation positif. (AFP PHOTO/THOMAS OLIVA)
2 Français sur 3 voient l'"ubérisation" comme un mode de consommation positif. (AFP PHOTO/THOMAS OLIVA)

(Relaxnews) - Uber, Airbnb ou encore BlaBlaCar... 2 Français sur 3 voient l'ubérisation comme un mode de consommation positif, selon une dernière enquête Harris Interactive commanditée par Elia, cabinet de conseil en innovation. En revanche, près de 50% craignent que ce système n'amplifie la précarisation de l'emploi.

Selon cette étude, près de 2 Français sur 3 considèrent que "l'ubérisation est une bonne chose" (64%) en tant que consommateurs. Les moins de 35 ans (73%), les demandeurs d'emploi (73%) et les Franciliens (74%) y sont les plus favorables.

Mais, questionnés en tant qu'acteurs du monde du travail, ces mêmes Français ne sont plus qu'une courte majorité à en avoir une vision positive : seuls 52% d'entre eux voient alors l'"ubérisation" comme "une bonne chose". Ceux qui la considèrent négativement sont particulièrement représentés parmi les plus de 50 ans (61%) et la fonction publique (57%) qui redoutent la précarisation de l'emploi.

Méthodologie : L'enquête a été réalisée en ligne du 2 au 4 février 2016, sur un échantillon de 1017 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressements appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région d'habitation de l'interviewé(e).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean4178 il y a 10 mois

    est-ce que ça intéresserait ces gens de voir leur poste ubérisé ? ça c'est une question à leur poser...

  • jmlhomme il y a 10 mois

    C'est en fait le troc en fait...et il est le seul à pouvoir inverser la gourmandise des Etats et des collectivités en prélevements de toutes sortes sans evoquer jusqu'à la nouvelle INQUISITION de fait. Le Troc était déjà largement sous controle ... l'uberisation le sera sauf à créer des nouveaux echanges via les reseaux sociaux directs. Pourvu qu'ils me lisent les Facebook Twitter et autres..Il faut leur integrer un service d'echange spécialissé sans anonymat

  • dlabore il y a 10 mois

    c'est la mort des taxis ,ils tirent sur la corde et elle va casser

  • M5661885 il y a 10 mois

    Le titre aurait aussi pu s'écrire : Près d'un français sur 2 (46 % ! ) rejette l'Ubérisation de l'économie ... !

  • M5661885 il y a 10 mois

    Si chaque particulier a le droit de vendre un service à une autre particulier sans être soumis à la moindre contrainte réglementaire ni payer le moindre centime de charges ou d'impôts, cela aura pour conséquence la disparition des professionnels qui vendent le même service en étant soumis à charges, normes, taxes et impôts, mais aussi à une perte qualitative du dit service pour l'acheteur (un particulier n'a aucune expérience pour offrir la même qualité de service qu'un professionnel) !