64,2% des Français surendettés vivent seuls

le
1
Monkey Business Images/shutterstock.com
Monkey Business Images/shutterstock.com

(Relaxnews) - Une personne seule, locataire, gagnant moins de 2.000 euros par mois : tel est le profil type du consommateur surendetté dressé par la nouvelle étude de la Banque de France, publiée lundi 18 février par Le Parisien/Aujourd'hui en France. 64,2% des Français concernés vivent seuls. Les seniors, mais aussi les hommes et les femmes divorcés, sont de plus en plus nombreux à constituer un dossier de surendettement.

Au cours de ces cinq dernières années, la Banque de France a reçu plus d'un million de dossiers de surendettement, dont plus de 900.000 ont été jugés recevables. Tous les trois ans, l'institution française dresse le portrait type du consommateur surendetté au travers d'une enquête typologique.

Enseignement majeur de cette analyse, les seniors sont de plus en plus accablés par les dettes. "Qu'ils soient dans la tranche 55-64 ans ou dans celle des 65 ans et plus, leur proportion a presque doublé en dix ans. Ces retraités ou préretraités, qui doivent faire face à la hausse du coût de la vie et des charges liés au logement (chauffage, impôts locaux...), doivent assumer à la fois les dépenses de dépendance de leurs très vieux parents et répondre aux demandes d'aide financière de leurs enfants, voire de leurs petits-enfants", décrypte le journal.

Aussi, près de 35% des dossiers mettent en jeu des personnes divorcées ou séparées. Il y a dix ans, ils n'étaient "que" 26,5%. Autre profil : les veufs ou veuves, qui représentent près de 6% des dossiers (contre 5,3%).

Dans plus des trois quarts des cas, les personnes surendettées sont locataires (78,6%), disposent de ressources égales ou inférieures à 2.000 euros par mois (78,5%).

La spirale du surendettement trouve souvent son explication dans la contraction de crédits à la consommation. 78% des Français surendettés sont accablés par les remboursements d'un crédit renouvelable.

Cela dit, les charges de la vie courante apparaissent aussi comme une cause majeure du surendettement. Celles-ci concernent les dépenses de chauffage, le loyer, les impôts ou encore le budget "alimentation".

BC/ZS

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Karama7 le lundi 18 fév 2013 à 14:34

    Faut un Speed Dating géant , il se couple et on passe à 32,1% ...