600 scientifiques réunis par Météo France pour rafraîchir les villes

le
0
600 scientifiques réunis par Météo France pour rafraîchir les villes
600 scientifiques réunis par Météo France pour rafraîchir les villes

On le sait : les effets du réchauffement climatique se ressentent davantage en ville. Alors, quels moyens mettre en place pour endiguer la capacité des zones urbaines à emmagasiner la chaleur ? C'est la question que se poseront cette semaine, près de 600 scientifiques de 60 pays différents. A Toulouse, à partir de ce lundi 20 juillet, ils vont mettre en commun leurs recherches et discuter de leurs expériences.

Pour Météo France, organisateur de la rencontre, cette 9e conférence internationale sur le climat urbain (ICUC9) « mettra l'accent sur l'adaptation des villes au changement climatique et notamment sur la réintroduction de la végétation en milieu urbain ».

« Îlot de chaleur urbain »

« Les températures sont supérieures en ville à celles des campagnes voisines. C'est moins lié à la production de chaleur des activités humaines qu'à la chaleur emmagasinée dans la journée par la pierre et le bitume qui empêche l'air de se refroidir la nuit », explique Valéry Masson, directeur de recherche de l'équipe climat de Météo France à Toulouse, qui fait référence à la notion d '« îlot de chaleur urbain » étudiée depuis les années 1970.

« Les effets sanitaires sont cumulatifs », poursuit le chercheur de Météo France. « Les gens n'arrivent pas à récupérer la nuit, la déshydratation progresse et avec elle la mortalité des personnes vulnérables », ajoute-t-il. Cette année, les initiatives pour rafraîchir la ville vont donc être passées en revue.

Arrosage de rue et végétalisation

La création d'un parc dans une ville a aussi un effet local mais joue au-delà un rôle socialement positif: « La végétalisation a des retombées bénéfiques sur le stress et les arrêts maladie des populations », assure M. Masson.

Des scientifiques australiens notamment devraient présenter les meilleurs compromis entre types de végétaux à implanter et gestion de l'eau.

Les Japonais devraient faire état ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant