60 % des investisseurs européens sont exposés à la dette émergente

le
0

(NEWSManagers.com) - Mi-2013, 60 % des investisseurs d'Europe continentale étaient exposés à la dette émergente pour un montant cumulé de seulement 24 milliards d'euros, montre une étude réalisée par Indefi Market Research pour le compte d'Aberdeen Asset Management auprès de 161 investisseurs de 10 pays représentant plus de 1.000 milliards d'euros d'encours.

Ce pourcentage masque toutefois des réalités différentes en fonction du type d'investisseurs concerné. Ainsi, sur le segment des distributeurs de fonds, le taux de pénétration est extrêmement élevé : 90 %. En revanche, seulement 44 % des investisseurs institutionnels sont exposés à la dette émergente. " Cette différence s'explique par le fait que les portefeuilles des clients finaux sont soumis à des contraintes moins strictes que les portefeuilles des institutionnels " , indique Richard Bruyère, d'Indefi, qui présentait mardi l'étude.

Chez les institutionnels, la situation est également hétérogène, selon le pays couvert. Ainsi, les trois quarts des institutionnels allemands sont investis dans la dette émergente, alors qu'en France, la proportion n'est que de 36 %.

La pénétration auprès des institutionnels en France est entravée par une réglementation interdisant à certaines caisses de retraite d'investir en dette émergente. Pourtant, 56 % des investisseurs français jugent cette classe d'actifs stratégique.

L'étude montre enfin que l'investissement dans la dette émergente se fait essentiellement par le biais de la délégation à des tiers (à 90 %). " La délégation se traduit essentiellement par la recherche de fonds globaux et activement gérés " , précise Richard Bruyère, qui note que l'utilisation d'ETF est rare sur cette classe d'actifs.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant