60.000 dollars de dégâts en un week-end de location sur Airbnb

le
0

Les histoires de location de courte durée finissent parfois mal. C’est ce qui est arrivé à un couple canadien dont le logement a été saccagé le temps d’un week-end entre murs couverts de mayonnaise, vêtements souillés et déchets suspects.

Et dire qu’ils pensaient avoir loué leur maison à quatre paisibles adultes venus dans leur ville pour célébrer un mariage! Un couple d’habitants de Calgary (Canada) a eu la très désagréable surprise de retrouver son logement tranformé en champ de bataille alors qu’il se préparait à rentrer chez lui tranquillement, le lundi. Pour la police locale, appelée plusieurs fois en renfort par les voisins durant le fameux week-end, pas de doute: les lieux ont servi de décor à «une orgie à base de drogues».

Les infortunés propriétaires, un couple de quadragénaires, avaient déposé une annonce sur le site de location entre particuliers Airbnb, histoire de compléter leurs revenus. Mais quelques heures après avoir récupéré les clefs, les prétendus locataires se sont avérés être les organisateurs d’une vaste fête melant sexe, drogue et alcool et laquelle ont participé plusieurs dizaines de personnes.

Des os de poulets dans les chaussures

«Les voisins ont évoqué les allers et retour d’une centaine de personnes durant le week-end», se désole le propriétaire dans les colonnes du quotidien local, le Calgary Herald .Selon lui, les dégâts causés par les va-et-vient incessants s’élèvent entre 50.000 et 75.000 dollars canadiens (37.000 à 56.000 euros). Il est vrai que les occupants ont été particulièrement indélicats: les lieux étaient jonchés de mégots, restes de nourriture, préservatifs... Photos à l’appui (voir ci-dessous), le propriétaire détaille les couvertures souillées, la sauce barbecue sur le plafond, les os de poulet dans ses chaussures et de multiples «tâches et substances impossible à identifier».

Évoquant le viol de leur intimité, les propriétaires estiment qu’un bon nettoyage ne suffira et réclame «une complète restauration» des pièces, lits et tapis dégradés. Du côté d‘Airbnb qui dispose d’une assurance à hauteur de 1 million de dollars pour protéger les propriétaires, la société s’est empressée de proposer la prise en charge du nettoyagen des travaux et d’un hébergement temporaire. Selon un porte-parole du site, les locataires indélicats ont immédiatement été bannis et l’organisateur de la soirée risque une amende de 5000 dollars pour tromperie en plus des frais de remise en l’état.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant