58% des usines automobiles en Europe perdent de l'argent

le
1
La situation est d'autant plus inquiétante que l'étude table sur une poursuite de la dégradation du marché jusqu'en 2014, où le point bas devrait être touché, et surtout ne voit pas de reprise avant 2019.

L'inquiétude va rester très forte concernant l'avenir des sites industriels liés au secteur automobile en Europe, après la publication de la dernière étude du cabinet AlixPartners. «L'an dernier, nous estimions que 40 % des usines européennes avaient tourné sous leur seuil de rentabilité en 2011, confie Laurent Petizon, directeur général France d'AlixPartners. Mais la situation s'est encore aggravée, puisque 58 des 100 principales chaînes de production seront sous-utilisées en 2013.»

La situation est d'autant plus inquiétante que l'étude table sur une poursuite de la dégradation du marché jusqu'en 2014, où le point bas devrait être touché, et surtout ne voit pas de reprise avant 2019. Au final, cela fait encore six années de vaches maigres sur le Vieux ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • yt75 le mardi 18 juin 2013 à 10:34

    Si au moins notre époque était capable de désigner un peu ce qui se passe, c'est à dire le fait que nous sommes dans un monstrueux choc pétrolier qui ne fait hélas que commencer (celui du pic mondial de production, maximum de flux , de débit). Mais de toute évidence ça n'est pas le cas, et plutôt de moins en moins, la propagande passant à des niveaux hystériques.Denières synthèses et principaux graphiques de Jean Laherrère (ASPO France) : http://goo.gl/LzmGp