55.000 fonctionnaires européens dans le collimateur

le
1
Les frais de fonctionnement élevés de la commission européenne créent la polémique alors que s'ouvre le sommet bugétaire.

Il y a des jours où il vaut mieux raser les murs que brandir le poing. Les syndicats du personnel du Conseil européen ont annulé la grève programmée à la veille du sommet budgétaire. Au début du mois, les fonctionnaires au service de Herman Van Rompuy y voyaient encore une occasion en or. Au bout du compte, ils ont réalisé que ce serait tendre des verges pour se faire fouetter.

Le symbolisme pèsera lourd dans le grand marchandage qui va s'engager à Bruxelles. Et les 55 000 fonctionnaires européens, régulièrement accusés d'imposer la discipline aux autres sans jamais la pratiquer, se retrouvent en première ligne. David Cameron a donné le ton en octobre dernier, lorsqu'il agitait pour la première fois la menace d'un veto: «La meilleure de la journée, c'est quand même que 16 % des salariés de la Commission gagnent plus de 100 000 euros!»...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 le jeudi 22 nov 2012 à 00:51

    C'est maintenant ou jamais ! finis les avantages et salaires indécents sur le dos de la population...vivement que cette europe capote !