531.000 faux billets retirés en 2012

le
0
Les billets de 20 et 50 euros demeurent les valeurs les plus contrefaites. Au cours des six derniers mois, la part des faux billets de 20 euros est demeurée inchangée (42,5 % du total), tandis que celle des fausses coupures de 50 euros a progressé (40 %). Le billet de 100 euros est la troisième coupure la plus contrefaite (13 %). La part des autres coupures (5, 10, 200 et 500 euros) est très faible.

La majeure partie (97,5 %) des contrefaçons saisies au second semestre 2012 l'ont été dans les pays de la zone euro. Seulement 2 % environ des fausses coupures ont été détectées dans des États membres de l'Union européenne n'appartenant pas à la zone euro et 0,5 % dans d'autres régions du monde.

Il est recommandé au public d'être vigilant lorsqu'il reçoit des billets lors de transactions en espèces. Il est facile de reconnaître les billets authentiques grâce à la méthode simple consistant à « Toucher-Regarder-Incliner », décrite dans les pages consacrées à l'euro sur le site Internet de la Banque de France. Dans le doute, un billet suspect doit être comparé avec un billet dont on a la certitude qu'il est authentique.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant