52 % des Français ne font rien pour leur retraite

le
1
(NEWSManagers.com) - Plus de la moitié des Français (52%) n'épargnent pas pour leur retraite alors qu'ils sont conscients à 74 % qu'il est de leur ressort de la planifier, révèle BlackRock dans une nouvelle étude réalisée auprès de 2.122 personnes*.

La raison principale de ce paradoxe est simple et terre à terre : 40 % des personnes interrogées indiquent qu'elles ne peuvent pas se le permettre.

Autre décalage identifié par BlackRock : les Français espèrent en moyenne un revenu annuel de 29.000 euros, alors que le revenu annuel moyen d'un retraité aujourd'hui est de 14.600 euros. Cela posé, 15 % des Français sondés indiquent ne pas savoir ce dont ils ont besoin pour leur retraite.

Ayant bien compris que l'Etat ne peut être la seule source de financement, les Français sont 34 % à choisir l'immobilier pour financer leur retraite (si l'on ajoute les placements immobiliers et les loyers). 26 % optent pour l'assurance. Les annuités et produits de rente ne recueillent que 8 % des suffrages pour la planification des retraites, soit seulement 1 point de plus que le loto et l'euro-millions. Les produits d'épargne sont à 19 %.

D'une manière générale, l'étude montre que les Français préfèrent investir à court terme : 79 % des personnes interrogées conservent leur argent dans des comptes bancaires et des livrets d'épargne. Cette préférence pour l'épargne disponible s'explique par le besoin de faire face aux situations d'urgence. 68 % économisent pour les temps plus difficiles ou pour les imprévus. Et 31 % le font pour leurs vacances...


* L'étude a été réalisée par BlackRock et Yougov sur un échantillon représentatif de 11.000 personnes âgées de 25 ans à 75 ans en Europe dont 2.122 individus en France. L'étude a été menée entre le 13 septembre et le 3 octobre. Le revenu minimum par foyer est de 20.000 euros.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 4 déc 2012 à 10:52

    Normal dans un état socialiste, le bonheur du peuple est assumé par l'Etat. Et puis vu la fiscalité sur l'épargne.....................