500 agents recrutés contre les violences scolaires

le
2
Les spécialistes s'interrogent sur le rôle de ces «assistants de prévention et de sécurité».

Invité dimanche sur BFMTV, Vincent Peillon, le ministre de l'Éducation, a annoncé la création d'un observatoire de la violence scolaire au sein de l'Éducation nationale. La semaine dernière, pas moins de quatre agressions contre des enseignants ont en effet été recensées, dont deux pour le seul collège Jules-Verne à Buxerolles, près de Poitiers.

D'ici à quelques mois, ce collège pourra compter sur les services d'un «assistant chargé de prévention et de sécurité», une attribution de poste décidée avant les incidents. Dès juin, le ministre de l'Éducation avait annoncé la création de ce nouveau corps. D'ici à la fin du mois, 500 APS auront été recrutés par les chefs d'établissement, les rectorats ayant préalablement fait remonter les besoins au ministère. Une goutte d'eau au vu des 11.000 collèges et lycées de France?

Les budgets sont serrés. Ces APS seront affectés dans les établissements les plus exposés aux phénomènes de violence. Rappelons que se

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le lundi 17 sept 2012 à 09:51

    Un OBSERVATOIRE ???...Il est "Kh-On" ou il le fait exprès ???...Peuple de France, réveille toi...ET "Fou-Tons" tout ça dehors, ou mieux, sur la bascule !...

  • mlaure13 le lundi 17 sept 2012 à 09:51

    Un OBSERVATOIRE ???...Il est "Kh-On" ou il le fait exprès ???...Peuple de France, réveille toi...ET "Fou-Tons" tout ça dehors, ou mieux, sur la bascule !...