50 pour Rooney, 8 sur 8 pour les Anglais

le
0
50 pour Rooney, 8 sur 8 pour les Anglais
50 pour Rooney, 8 sur 8 pour les Anglais

L'histoire retiendra que c'est sur penalty, au terme d'un match un peu terne entre l'Angleterre et la Suisse, que Wayne Rooney est devenu meilleur buteur de l'histoire des Three Lions. Les Anglais s'imposent sans forcer 2-0 et enchaînent une huitième victoire en autant de rencontres.

Angleterre 2-0 Suisse

Buts : Kane (67e) et Rooney (84e sp)

En petite forme à l'image de son équipe, Wayne Rooney a eu besoin d'un petit coup de pouce de Gianluca Rocchi, l'arbitre du match, pour entrer un peu plus dans l'histoire du football anglais. Un coup de pouce en forme de coup de sifflet. Lorsqu'à dix grosses minutes de la fin de la rencontre, Raheem Sterling s'écroule dans la surface, effleuré par un défenseur suisse. Un cadeau qui ne se refuse pas. Rooney prend le ballon, le place sur le cercle blanc avant de l'envoyer de toutes ses forces dans la lucarne de Yann Sommer. Pas le plus beau certes, et alors ? En inscrivant son cinquantième but sous le maillot des Three Lions, Wayne Rooney vient de battre le record de Sir Bobby Charlton et devient le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe d'Angleterre. C'est beau. D'autant plus que l'Angleterre, déjà qualifiée, continue son sans-faute dans sa route vers l'Euro. Pour la Suisse, il faudra patienter jusqu'en octobre.

Fabian Delph, 15 secondes, douche comprise


Il n'aura joué qu'une quinzaine de secondes. Le temps de placer une accélération avant d'être stoppé net dans son élan. La main sur l'arrière de sa cuisse, Fabian Delph, qui avait bénéficié du turnover de Roy Hogdson, file déjà à la douche, remplacé par Ross Barkley. Pas de quoi perturber la formation anglaise. Sur un train de sénateur, les Three Lions prennent le match en main au fil des minutes. En featuring avec Luke Shaw sur son côté gauche, James Milner est le plus remuant. Le couteau suisse s'offre d'ailleurs un premier duel après vingt minutes de jeu. Parfaitement servi par Rooney dans la surface, le milieu des Reds bute sur Yann Sommer, le portier suisse. Plus tôt, Milner était au corner, et Sommer à la parade sur une tête de Gary Cahill. Les joueurs de Roy Hodgson sont tranquilles, un peu trop parfois. Résultat : pas mal de déchets. Les accélérations de Raheem Sterling sont moins ravageuses, les ouvertures de Jonjo Shelvey moins précises, les appels de Wayne Rooney moins tranchants. Dans ses bois, Joe Hart, lui, a peu de travail, mais le fait bien. Comme les quelques sorties dans les pieds de Shaqiri lorsque l'ancien Bavarois file dans le dos de la charnière centrale anglaise. Pour les buts et le football champagne, faudra repasser en seconde période.
[H2…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant