50 autocars prêts à bloquer le centre de Paris

le , mis à jour à 01:05
0
50 autocars prêts à bloquer le centre de Paris
50 autocars prêts à bloquer le centre de Paris

Les Franciliens qui doivent se déplacer rapidement vendredi matin ont tout intérêt à se renseigner sur l'état du trafic aux abords de Paris. Ce jeudi, l'Organisation des transporteurs routiers européens (Otre) a prévenu que «plus de 50 autocars» avaient déjà confirmé leur présence à une manifestation prévue dans la capitale. Les professionnels protestent  contre la décision de la mairie de Paris de tripler le prix du stationnement des autocars au 1er mai.

Les manifestants doivent partir vers 8 heures de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), à une trentaine de kilomètres au nord de Paris, pour rejoindre la capitale et se rendre jusqu'au Trocadéro et au Champ-de-Mars, sous la Tour Eiffel, avant de terminer leur mouvement à l'Ecole Militaire. C'est donc une bonne partie de la ville qui devrait être bloquée dans la matinée, ainsi que le périphérique.

Reçus à la mairie

«On devrait ensuite être reçus par la mairie de Paris», a précisé le délégué général de l'Otre pour l'Ile-de-France, Yann Viguié. Dans un communiqué diffusé dimanche, l'Organisation des transporteurs routiers européens «exige désormais l'annulation de la décision du Conseil de Paris aboutissant au triplement du prix du stationnement intramuros et l'engagement d'une vraie concertation».

Le Conseil de Paris a en effet adopté en décembre une délibération qui triple le prix du stationnement à Paris pour les autocars de tourisme, avec toutefois un maintien du tarif actuel pour les cars bénéficiant d'un «Pass abonnés» respectant la norme anti-pollution en vigueur (Euro 6), et même une baisse pour ceux en avance sur cette norme.

VIDEO. Hausse des prix de parking: le ras-le-bol des autocaristes

Selon la fédération, cette mesure est «source d'émissions de CO2 supplémentaires puisqu'il sera plus rentable de continuer à circuler, sans voyageurs, dans les rues de Paris que de stationner dans les parkings».

Une première ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant