50-60 ans : l'urgence de se réinventer

le
0

La décennie qui s'ouvre avant la retraite est pour de nombreux jeunes seniors un temps de forte pression et de tentation de « re-création ».

Huit projets! Étienne, 54 ans, s'est retrouvé avec huit idées différentes pour concevoir sa propre agence événementielle après l'échec de celle qu'il avait montée en duo il y a vingt ans. Quelle option choisir? Sylvie, 56 ans, iconographe dans la presse pendant trente ans, a vu son métier se dissoudre dans les banques d'images offertes gratuitement sur Internet. Aujourd'hui, elle se demande si animer un atelier d'apprentissage de la photo pourrait la faire vivre. Yves, lui, occupe un poste de directeur financier dans un groupe de communication, mais venant d'hériter des vignes d'un vieil oncle, il ressent une envie lancinante de se lancer dans la production de vins de Bordeaux. Est-ce raisonnable?

Ces quinquas qui se questionnent et semblent trépigner dans une vie, notamment professionnelle, qui les avait bien occu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant