4G: UFC-Que Choisir porte plainte contre Orange et SFR

le
0
4G: UFC-Que Choisir porte plainte contre Orange et SFR
4G: UFC-Que Choisir porte plainte contre Orange et SFR

L'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir a annoncé mardi le dépôt d'une plainte pour pratiques commerciales trompeuses contre les opérateurs Orange et SFR, visant des promesses de performance non tenues, selon elle, de leur réseau mobile 4G à Paris.Cette plainte déposée devant le tribunal de grande instance de Paris concerne d'abord les objectifs de couverture des deux opérateurs.L'UFC reproche en effet à Orange et SFR "le décalage anormal entre la carte de couverture de la ville de Paris" qu'ils proposent "sur leur site internet et l'accessibilité effective à leur réseau 4G", dans son communiqué.Pour établir cette comparaison, l'association a fait procéder par une entreprise spécialisée à plus de 66.000 mesures dans 80% des rues parisiennes à la fin octobre.Selon ces tests, "le réseau 4G d?Orange n?est disponible que sur 79,3% de la capitale, oubliant toute une partie sud-ouest de la ville. Quant à SFR, l?opérateur couvre moins de 75% de ce territoire, laissant de nombreuses poches de vide", souligne l'association de consommateurs.Cependant, si Orange a annoncé début septembre qu'il couvrait l'intégralité de la capitale, SFR a rappelé mardi qu'il avait lui annoncé, en août, "que la couverture intégrale (des arrondissements parisiens, NDLR) serait réalisée d?ici la fin de l?année".Orange s'est pour sa part déclaré "surpris" de cette plainte qui "ne correspond ni à la démarche de transparence dans laquelle il s'inscrit vis-à-vis de ses clients ni à la politique consumériste et de dialogue qu'il mène avec les autorités publiques et les associations de consommateurs".Le second grief de l'UFC concerne pourtant la communication des opérateurs qui "survendent" les performances de leur réseau 4G "par rapport à la réalité du débit", à la faveur de ce qu'elle qualifie un "matraquage publicitaire", a expliqué lors ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant