4G : l'UFC-Que Choisir porte plainte contre Orange et SFR

le
0
4G : l'UFC-Que Choisir porte plainte contre Orange et SFR
4G : l'UFC-Que Choisir porte plainte contre Orange et SFR

L'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir a annoncé mardi le dépôt d'une plainte pour pratiques commerciales trompeuses à l'encontre des opérateurs Orange et SFR. En cause : leur communication sur leur réseau mobile 4G. L'UFC reproche notamment aux deux opérateurs «le décalage anormal entre la carte de couverture de la ville de Paris» qu'ils proposent «sur leur site internet, et l'accessibilité effective à leur réseaux 4G», dans son communiqué.

«Les opérateurs ont voulu faire de Paris la « vitrine » de la couverture 4G en annonçant chacun une présence quasi-intégrale. Or, d'après nos tests couvrant 80% des rues parisiennes et reposant sur plus de 60 000 mesures(1), force est de constater que la réalité est bien différente. Ainsi, le réseau 4G d'Orange n'est disponible que sur 79,3% de la capitale, oubliant toute une partie sud-ouest de la ville. Quant à SFR, l'opérateur couvre moins de 75% de ce territoire, laissant de nombreuses poches de vide», poursuit l'UFC-Que Choisir.

Orange attaqué pour sa publicité comparative

L'opérateur historique Orange est également attaqué pour sa «publicité comparative laissant penser aux abonnés à ses forfaits 4G qu'ils accèderaient à la 4G avec un débit maximum théorique de 150 Mbit/s sur l'ensemble des zones où la technologie serait disponible». L'UFC reproche également à Orange comme à SFR «l'assimiliation faite» entre le très haut débit mobile (la 4G) et leurs appellations respectives «H+» et «Dual Carrier» pour qualifier le réseau mobile 3G amélioré.

Quant à Bouygues Telecom, il n'est pas concerné par la plainte car «la cartographie (de sa 4G) est conforme à la réalité du terrain», a expliqué lors d'une conférence de presse téléphonique le président d'UFC Que Choisir, Alain Bazot. Dans leur communication, les opérateurs «survendent» leurs performances «par rapport à la réalité du débit», a-t-il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant