4G : Bouygues Telecom saisit le Conseil d'État

le
0
INFO LE FIGARO - Les mobiles 4G brouilleraient la réception de la télé. Régler le problème coûte de 500 millions à 1,7 milliard d'euros.

Les procédures se multiplient contre les licences pour la téléphonie mobile 4G, permettant de multiplier par 50 le débit de l'Internet mobile, mises aux enchères par le gouvernement. Ce dernier espère en retirer au minimum 2,5 milliards d'euros pour le budget de l'État.

Bouygues Telecom monte au créneau. D'après nos informations, l'opérateur a saisi vendredi le Conseil d'État au sujet des interférences entre les fréquences 4G et celles de la TNT. En clair, les futurs mobiles 4G brouilleraient la télévision et risqueraient de provoquer un «écran noir » dans certains foyers. 20% des foyers français pourraient être affectés.

Une difficulté technique révélée par Le Figaro dès le mois de mars suite à une expérimentation menée par les opérateurs à Laval (Mayenne) sous l'égide de l'Agence nationale des fréquences (ANFR) et du régulateur (Arcep).

Éric Besson, ministre de l'Industrie, affirmait mi-mai au Figaroavoir réglé définitivement le problème en fi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant