45 touristes passent la nuit bloqués dans les télécabines du Mont Blanc

le
0
45 touristes passent la nuit bloqués dans les télécabines du Mont Blanc
45 touristes passent la nuit bloqués dans les télécabines du Mont Blanc

Quarante-cinq personnes, dont un enfant de 10 ans, étaient toujours bloquées dans des télécabines jeudi soir, suspendues à près de 4000 mètres d'altitude, au dessus des glaciers du Mont-Blanc (Haute-Savoie). L'opération pour les secourir a été lancée en fin d'après-midi mais a été interrompue dans la nuit. 

 

L'opération de secours avait déjà permis de libérer 65 touristes sur les 110 qui étaient bloqués au départ. Ils ont été héliportés dans la vallée. Le maire de Chamonix, Eric Fournier, s'est montré rassurant lors d'un point presse organisé dans la soirée. 

 

#MontBlanc | "aucun risque pour les personnes bloquées, des secouristes avec eux dans cabines" (Maire de Chamonix, Eric Fournier)

— FBleu Pays de Savoie (@bleusavoie) 8 septembre 2016

 

« Nous avons réussi à évacuer, dans des conditions très difficiles, 60 personnes en une heure et demie », a indiqué à l'AFP le préfet de Haute-Savoie, Georges-François Leclerc. Mais l'attente pourrait encore être longue pour ceux qui n'ont pas encore pu être pris en charge car « les secours aéroportés ont été interrompus par la nuit », selon cette même source.  L'un des touristes évacué a témoigné auprès de nos confrères de France Bleu Pays de Savoie, confiant qu'il avait préféré «fermer les yeux pendant quelques moments pour ne pas regarder le vide». 

 

#MontBlanc | [TEMOIGNAGE] Frédéric était coincé dans l'une des cabines à 3 800m / il a été évacué ce soir pic.twitter.com/1cpU8ZGezJ

— FBleu Pays de Savoie (@bleusavoie) 8 septembre 2016

 

Croisement de câbles

 

Baptisé « Panoramique Mont-Blanc », l'équipement offre au public une balade vertigineuse en haute-montagne, entre l'Aiguille du Midi (3 842 m) et la pointe Helbronner (3 462 m), située dans la partie italienne de la vallée blanche.

 

À l'origine du problème, un croisement de câbles qui s'est produit ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant