45.000 euros pour la diva de Bondy 

le
0
Lundi soir, Clarins a décerné son prix de la Femme Dynamisante à Malika Bellaribi-Le-Moal.

C'est fou comme la cantatrice Malika Bellaribi-Le-Moal est aussi charismatique sur la scène de la Salle Gaveau que dans le centre social de Bondy, où elle anime chaque mercredi des ateliers de chant lyrique pour les enfants des banlieues. Une Diva dans les Quartiers, c'est le nom de son association. «Je me suis intéressée à l'échec scolaire et aux enfants blessés dont la tête ne pense plus. J'ai cherché à faire un travail sur le corps, autour des cinq sens, des émotions et de l'estime de soi. La musique les oblige à contrôler leur corps et à intégrer un processus d'apprentissage qui leur sera utile à l'école. Ils se rendent compte que c'est dans la difficulté que l'on apprend.»

Née dans les baraques de Nanterre, handicapée à trois ans, immobilisée pendant la décennie qui suit, la mezzo-soprano sait de quoi elle parle. Ce n'est qu'à 35 ans qu'elle s'autorise à vivre, à s'aimer et même à réussir. Cours de chant, école normale, conservatoire, sa voix la p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant