44% des Français sensibles aux photos des publicités sur Internet avant le texte

le
0
Les photos qui font rire, qui donnent envie de s'engager et qui suscitent l'indignation recueillent le moins de suffrages, respectivement 24, 22 et 10%. (jakubzak/Istock.com)
Les photos qui font rire, qui donnent envie de s'engager et qui suscitent l'indignation recueillent le moins de suffrages, respectivement 24, 22 et 10%. (jakubzak/Istock.com)

(Relaxnews) - Selon une enquête Opinionway pour Ooshot, plateforme de réservation en ligne de photographes professionnels, 44% des Français interrogés feraient d'abord attention aux photos lorsqu'ils sont sur le site d'une marque, avant les textes (32%), les graphiques (13%), les vidéos (seulement 5%) et les dessins (4%).

En naviguant sur le site d'une marque, les photos auraient plus d'impact que les vidéos auprès des internautes, selon un sondage Opinionway pour Ooshot, une plateforme de réservation en ligne de photographes professionnels. En effet, 44% des personnes sondées privilégient l'image au texte (32%). En revanche, les vidéos n'attirent pas (5%), surtout les jeunes générations (0% chez les 18-24 ans et 5% chez les 25-34 ans).

Dans le cadre de l'étude, les trois photos les plus citées pour l'année 2015 concernent des événements émotionnellement forts: les attentats de 2015 et les manifestations de solidarité aux victimes à Paris, ainsi que les incidents violents suite aux manifestations sociales (agriculteurs et Loi "Travail").

A contrario, les photos qui font rire, qui donnent envie de s'engager et qui suscitent l'indignation recueillent le moins de suffrages, respectivement 24, 22 et 10%.

Sur la question des retouches éventuelles, les Français ne sont pas dupes puisque 86% estiment que le procédé s'apparente à une tromperie.

Si, sur un site de marque, l'image est plus importante que le texte, c'est le contraire sur les réseaux sociaux où la publication ou le transfert d'un contenu intéressent (24%), puis dans l'écriture d'un commentaire (23%). La publication d'une photo n'arrive qu'au troisième rang, avec 11% des suffrages, et la publication d'une photo d'autres personnes ne convainc que 3% des Français.

Méthodologie :

L'étude a ciblé 1062 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus. Cet échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d'âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d'agglomération et de région de résidence. L'échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). Les interviews ont été réalisées les 1er et 2 juin 2016. OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252. Les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant compte des marges d'incertitude : 1,5 à 3 points au plus pour un échantillon de 1000 répondants.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant